Pour sa nouvelle plate-forme francilienne de Gennevilliers, Cemex a choisi la mobilité avec un concasseur à percussion électrique Giporec R 100, une machine capable de traiter seul des bétons de démolition.

Concasseur mobile Giporec R 100, le couteau suisse du recyclage

Au moins quand il pleut, les poussières ne volent pas. Toute la matinée du 5 octobre, le port industriel de Gennevilliers est douché par les averses. Le site des Hauts-de-Seine constitue le principal terminal fluvial des alentours de Paris. À côté du bassin n° 6 qui débouche dans la Seine, un grand concasseur rouge attend de reprendre sa tâche entourée de tas de cailloux. Un peu plus loin se dressent les silos de la centrale à béton qu’il alimente. Cemex a soigneusement conçu cette plate-forme, ouverte depuis début 2020. Le groupe, spécialisé dans les matériaux de construction, souhaitait rassembler dans un même périmètre la réception de gravats et de déchets, la transformation des rebuts minéraux en granulats et la production de béton prêt à l’emploi (BPE). « Ce terrain de 3,5 ha présentait une situation géographique idéale pour rassembler ces différents outils. Les chantiers urbains génèrent des volumes importants de matériaux. Outre le traitement des produits de déconstruction, nous pouvons aussi concentrer les déblais en vue de les évacuer par le fleuve. Par ailleurs, les barges peuvent embarquer des granulats après avoir déchargé. Cette organisation contribue à réduire les coûts de logistique et les émissions de CO2 », analyse Louis Natter, directeur du développement durable, de la RSE et des affaires publiques de Cemex France.

Première expérience

Ce modèle implique entre autres que la quantité et la nature des déchets à stocker varient au gré des contrats. La plate-forme doit modifier constamment son organisation en fonction des flux. Le groupe a donc opté pour un concasseur mobile, un modèle à percussion électrique Giporec R 100 de la marque suisse Gipo distribuée par le groupe Garonne. C’est la première fois que la société achète ce type d’engin pour des activités de recyclage dans l’Hexagone « Avec cette acquisition, nous souhaitons internaliser le savoir-faire lié à ce matériel », précise Adrien Liégeon, directeur des activités portuaires de Cemex Matériaux France Nord. La machine est mue par deux moteurs électriques de 160 kW, l’un pour le percuteur, l’autre pour l’hydraulique. Elle est alimentée par un câble électrique, dont une vingtaine de mètres ont été enfouies pour éviter les arrachages. « La partie aérienne est aussi protégée afin que les machines puissent bouger sans risque », ajoute le directeur.

D’une capacité de production d’environ 150 t/h, le Giporec R 100 n’a pas besoin de l’assistance d’autres matériels, si ce n’est pour le chargement. Un pré-crible écarte les 0/10 avant la chambre de percussion. Un crible embarqué à deux étages peut sortir des granulats de 4/20. Un convoyeur de retour ramène les roches de plus de 20 mm au concassage. Au vu de la provenance des gravats, les accessoires de nettoyage s’avèrent cruciaux. « La qualité des entrants dépend de la vigilance des chantiers de déconstruction », confie Adrien Liégeon. Un aimant retire les métaux avant le passage au crible. Quant aux morceaux de plastique, ils sont aspirés par deux souffleries situées aux étages supérieure et intermédiaire du crible. Enfin, une brumisation intégrée réduit les émissions de poussières.

Fiche technique : concasseur Giporec R 100

Dimensions au transport : 13,7 × 2,5 × 3,3 m

Poids sans crible : 40 t

Poids avec crible : 47 t

Volume de la trémie d’alimentation : 4 m³

Dimension du tapis d’évacuation : 1,2 x 7,5 m

Avantages

Moteurs électriques

Crible embarqué à deux étages

Souffleries

Brumisation intégrée

Inconvénients

Le câble

La taille des blocs acceptés

Alexandre Liégeon, directeur des activités portuaires de Cemex Matériaux France Nord

74414_document.jpg

« L’organisation de la plate-forme multiservice de Gennevilliers requiert de la souplesse. La quantité de matériaux entrants varie en fonction des chantiers. Un concasseur mobile pourra être repositionné à moyen terme ou envoyer sur un autre site. Gipo est une marque suisse reconnue. L’électrique implique de réfléchir à l’aménagement du site, mais nous avons choisi cette technologie en vue de réduire nos émissions de CO2. Notre objectif de production s’élève à 150 mille tonnes par an. Par ailleurs, nous souhaitons atteindre une granulométrie de 0/4, contre 4/20 aujourd’hui. Cela implique un changement de grille et des matériaux suffisamment propres. Nous allons travailler sur ce sujet. »

Tom Salembien, opérateur de concasseur mobile de Cemex Matériaux France Nord

74413_document.jpg

« J’ai pris en main le concasseur Giporec R 100 en janvier 2020. Nous fournissons notamment des granulats recyclés de haute qualité à la centrale de Cemex Béton qui se trouve dans la même emprise. La machine est alimentée par un câble électrique. Il faut donc être vigilant à la position des stocks. L’organisation des engins mobiles autour du matériel a demandé un peu d’adaptation, tout comme les réglages de la soufflerie, destinée à éliminer les indésirables légers. Nous avons depuis progressé dans ces deux domaines. Nous prévoyons d’acheter un extracteur hydraulique à battoir pour faciliter le chargement des blocs. » ?

">