Spécialisée depuis 2018 dans la location de matériels de production, la société Codiloc diversifie son parc tout en conservant ce qui fait sa singularité : une offre différenciante. Explication avec son directeur.

Après les matériels de TP de fort tonnage et les matériels de recyclage en place, Codiloc se lance dans la location d'engins de levage et l’élévation de personne. Qu’est ce qui a prévalu à cette diversification ?

C’est une évolution qui fait sens à plusieurs titres. Avec le levage et l’élévation de personne, nous cherchons à toucher une autre clientèle, de type plus axée « second œuvre ». L’idée d’élargir l’offre locative est d’accompagner tout type de sociétés sur divers chantiers de gros œuvre et de second œuvre. Cela permet également d’optimiser la zone de chalandise que nous travaillons et de répondre à l’évolution de la nature des chantiers. Les projets de rénovation/réhabilitation sont appelés à se multiplier. Nous nous positionnons donc avec le parc de mini grues automotrices compactes, de nacelles araignées, de nacelles auto-nivelantes. De même, avec les motorisations électriques, hybrides et bi-énergies, nous répondons aux besoins de travaux en intérieur comme en extérieur.

Sur quels critères sont-ils sélectionnés ?

Nous partageons les mêmes exigences que les autres filiales du groupe Dubreuil :.nous recherchons des fournisseurs qui ont des valeurs analogues aux nôtres. Priorité est donnée au client et à la qualité du service. Face aux enjeux environnementaux et aux nouvelles attentes qui en résultent, nous les accompagnons dans la fourniture de matériel alternatif de pointe.

Comment est organisé le suivi technique de ces matériels ?

Nous sommes totalement autonomes sur le service technique. Nous réalisons tout le suivi du parc ; nos techniciens sont tous formés à intervenir sur les marques représentées dans le parc. Cela crée une forte réactivité. Nos compétences en interne peuvent nous amener à modifier voire prototyper un matériel. Cela ne nous freine pas ! Nous considérons cela comme un gain de connaissances et d’expertise. Nous avons par exemple modifié un broyeur à bois afin d’apporter une solution clé en main à un client.

Quelles sont les marques référentes qui vous accompagnent dans cette spécialité ?

Nous ne sélectionnons que des marques « Premium ». Caterpillar, Case, Hitachi, JCB, Komatsu, Liebherr, Volvo CE, pour le terrassement, Almac, Easylift Maeda et Niftylift pour le levage et l’élévation de personne, Arjes et Evoquip pour le recyclage. C’est au travers de ces marques, qui conçoivent des outils de production optimisés assurant une réelle efficience sur les chantiers, que nous fidélisons nos clients. J’ajoute que la marque Premium est toujours flatteuse pour l’opérateur. Aussi, nous veillons à ne pas nous éparpiller avec d’autres marques.

S’agit-il de location avec ou sans opérateur ?

L’avantage de notre offre réside dans notre capacité à apporter différentes options, que le client souhaite une prestation clé en main ou simplement un matériel à disposition. Nous savons proposer un matériel avec un opérateur expert dans les métiers du recyclage. La finalité est de pouvoir faire en sorte que la TPE voire PME soit totalement autonome sur son chantier et qu’elle soit en capacité d’utiliser au mieux le matériel loué. Pour cela, la simplicité d’utilisation est fondamentale. En outre, nous assurons une mise en mains approfondie ou une formation, qui sont inclues dans la prestation.

Quelle est la durée moyenne de vos contrats ?

Selon qu’il s’agit de matériel TP ou de spécialité, la différence est de l’ordre de 3 à 4 jours de location - soit 11 jours pour la partie Manutention Élévation de personne contre pour une quinzaine de jours en moyenne pour les TP. Sur le marché du second œuvre, nous sommes des apporteurs de solutions avec des matériels dont les taux de rotation sont supérieurs.

En quoi votre modèle économique se démarque-t-il ?

Nous proposons des prix que je qualifierais de rationnel par rapport à la prestation que nous apportons à nos clients. Il y a évidemment une notion d’optimisation de marge mais rien d’abusif. Nous disposons d’un système de calcul interne qui permet d’élaborer notre grille tarifaire par rapport à une durée d’amortissement donnée. Mais nous nous démarquons également grâce à un service client de grande qualité, voire sur-mesure parfois.

Comment valoriser vous la dimension technique de votre offre ?

L’ADN de Codiloc repose sur l’expertise technique de nos collaborateurs. Nos commerciaux ont tous un profil technique. Très souvent, nous sollicitons le client pour aller visiter son chantier afin de définir le meilleur matériel. Cela permet de lui mettre à disposition la machine la plus appropriée au besoin du chantier. Cet accompagnement du client peut aller plus loin. Si nous ne disposons pas du matériel adéquat, nous procédons à du sourcing auprès de partenaires sélectionnés. À travers la collaboration avec nos fournisseurs, la qualité du matériel et le savoir-faire de nos équipes technique et commerciale, nous apportons une solution pertinente à tous nos clients, quels que soit leurs besoins.

Quelle est la fréquence de renouvellement de votre parc ?

Notre positionnement Premium nous force à avoir un parc jeune et efficient. Cela suppose d’avoir une rotation rapide de la flotte. Elle permet à nos clients d’accéder aux technologies les plus récentes. La fréquence de renouvellement est sensiblement inférieure à celle de la location précaire puisque nous procédons au remplacement des matériels à partir de 36 mois.

Quels seront les fléchages de vos investissements en 2023 ?

Nous sommes en croissance de parc, avec des acquisitions programmées dans les matériels de TP, de recyclage et de levage et élévation de personne. Au total, nous prévoyons l’acquisition d’une cinquantaine de matériels TP neufs en 2023, à rapporter avec le périmètre actuel du parc qui est de 90 unités. Priorité sera donnée aux motorisations hybrides avec de nouvelles pelles sur chenilles Volvo CE sur le segment des pelles de 21 t et 36 t.

Avez-vous des velléités d’expansion géographique ?

C’est programmé. Nous ouvrirons deux nouvelles agences dès l’année prochaine. L’une dans la région toulousaine, l’autre au  Pays basque. Avec l’agence principale, située à Agen, nous maillerons efficacement le sud-ouest. Les effectifs seront adaptés en conséquence, avec cinq embauches prévues dès le premier trimestre 2023.

Vous êtes également Directeur de Codimatra, spécialisée dans le négoce des pièces détachées et des matériels d’occasion. Quelles sont les synergies développées entre les deux sociétés ?

J’ai décidé de faire de Codiloc, qui était à l’origine une marque de la société Codimatra, une entité à part entière, dédiée à la location, pour pouvoir la rendre plus efficiente et la développer sur le marché de la location. La proximité demeure, en particulier dans le domaine des ressources techniques. Codimatra est toujours en capacité d’apporter des pièces de rechange à Codiloc. Il en est de même en cas d’intervention technique « lourde », qui pourrait impacter en temps l’atelier et ainsi retarder une livraison.

">