Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Réseaux - Motorisation – JCB dévoile son premier moteur de 3 l de cylindrée

Motorisation – JCB dévoile son premier moteur de 3 l de cylindrée

8 février 2017
<span>Motorisation</span> – JCB dévoile son premier moteur de 3 l de cylindrée

Préfigurant la troisième gamme de moteurs depuis le lancement de la production en 2004 à JCB Power Systems, cette motorisation vient compléter celles existantes de respectivement 4,4 l, 4,8 l et 7,2 l de cylindrée.

L’industriel qui revendique avoir produit 400 000 moteurs diesel depuis le lancement de son programme poursuit ses développement avec le nouveau JCB 430 Dieselmax, présenté comme particulièrement léger et sobre. Ce moteur est spécialement conçu pour les cycles d’exploitation d’équipements industriels et de construction de moyenne envergure.

Parmi ses principales caractéristiques, il se distingue par un couple élevé et une conception haute résistance pour une longévité maximale et un réglage automatique des soupapes ne nécessitant aucun entretien régulier. Conforme à la norme sur les émissions Etape IIIB/Tier 4 Final, il satisfait à ces exigences sans catalyseur d’oxydation diesel, ni filtre à particules, ni réduction catalytique sélective SCR. Par conséquent, il ne requiert aucun fluide d’échappement diesel de type AdBlue.

Force d’entraînement

Ce moteur quatre cylindres étant conçu pour une longévité maximale, il dispose d’une plaque d’assise en fonte et d’un train d’engrenage monté sur arrière, pour une durée de vie optimale et un faible volume sonore. Initialement lancé avec 74 cv (55 kW), conformément à la norme Etape IIIB/Tier 4 Final, le moteur 3 litres génère un couple de 400 Nm à seulement 1 300 tr/min. Avantage supplémentaire, il a été conçu en vue des normes sur les émissions Etape V, et il sera disponible à l’avenir avec des niveaux de puissance supplémentaires.

L’unité de 3 litres est également équipée de bougies de préchauffage intégrées, pour un démarrage à froid plus rapide. Le débitmètre de masse d’air du moteur, qui permet à l’ECU d’équilibrer et de distribuer la bonne quantité de carburant au moteur quelle que soit la température, l’altitude ou la densité de l’air, a été intégré au moteur lui-même, réduisant ainsi le développement du système d’admission d’air et l’ajustement du moteur nécessaires pour les différentes configurations de la machine.

J-N.O

Photo : Les interfaces de montage sont identiques à celles des moteurs 4,4 et 4,8 litres plus volumineux, ce qui facilite l’installation sur des équipements existants.