Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Réseaux - Distribution-location – 2016 en progression

Distribution-location – 2016 en progression

16 mars 2017
<span>Distribution-location</span> – 2016 en progression

L’an passé, les distributeurs de matériels de BTP ont enregistré une hausse d’activité de 23 %. Les loueurs  ont vu la leur progresser de 2 %, tandis que celle des fournisseurs d’engins de manutention a augmenté de 8 %, indique le DLR*.

Distribution

Après trois années de baisse, le chiffre d’affaires des distributeurs s’est envolé de 23% à 5,4 milliards d’euros, un niveau d’activité proche de ceux de 2007 et de 2008. Explication du DLR : le dispositif de sur-amortissement Macron a boosté les ventes de matériel neuf et occasion, 71 % du total du C.A des professionnels.

Le chiffre d’affaires de la location (6 % du C.A) s’est apprécié de 7%. Côté prestations, l’activité est restée stable : le service après-vente a gagné un point, tandis que les ventes de pièces détachées en perdaient un.

« La bonne santé du secteur est à relier avec la stabilisation du nombre d’entreprises et d’établissements sur le marché », analyse l’organisation professionnelle. Celle-ci constate que la réduction de la taille des entreprises a entrainé une diminution des effectifs (- 2 %) et une hausse de la productivité (+ 25 %). A noter encore : le niveau de rentabilité s’est redressé de 59 % à 92 millions d’euros.

Location

Le chiffre d’affaires de la location de matériels a augmenté de 2 % à 3,76 milliards d’euros, un niveau d’activité en quasi-stabilité depuis 2012. En progression depuis deux ans, le nombre d’entreprises a chuté l’an passé de 8%, revenant au niveau de 2013. La concentration du secteur et la hausse du chiffre d’affaires global se sont traduites par une progression de 10 % du C.A moyen par entreprise à 2,5 millions ; et de 12 % par établissement à 1,2 millions.

Par ailleurs, les loueurs ont continué à recruter. Le nombre d’actifs augmente de 3% par an, pour un effectif total de 23 400 personnes. Conséquence : la productivité a reculé de 1%. Liée à la faible croissance du C.A, la tendance perdure depuis 2012. Le niveau de rentabilité s’est quant à lui redressé  de 21 % à 123 millions. Il demeure néanmoins très en-dessous du niveau atteint avant la crise de 2008. A souligner encore, les investissements des loueurs ont augmenté de 72% à  852 millions, retrouvant le niveau d’avant-crise.

Manutention

Avec une progression de leur activité de 8 % à 1,93 milliards d’euros, les fournisseurs de matériels de manutention industrielle et agricole ont enregistré leur plus forte progression du chiffre d’affaires depuis 2011. Les ventes de matériels neuf et d’occasion (58% du C.A) ont bénéficié elle aussi du dispositif de sur-amortissement Macron. Elles représentent. A l’exception du segment de la maintenance, qui s’est replié de 19%, tous les autres sont en hausse : la location, de 23% ; les autres activités, de 3%.

Sur la période considérée, les effectifs se sont accrus de 5 % à 7 243 salariés, une première depuis 2008. La productivité a progressé de 3%. En augmentation de 8 % à 83 millions, la rentabilité a atteint son niveau décennal le plus élevé.

*Fédération des distributeurs, des loueurs et des réparateurs de matériels de BTP et de manutention.

J.D