Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Matériels - Déconstruction– Les innovations nominées aux World Demolition Awards

Déconstruction– Les innovations nominées aux World Demolition Awards

1 octobre 2018
<span>Déconstruction</span>– Les innovations nominées aux World Demolition Awards

Décernés le 8 novembre à Dublin, les World Demolition Awards distinguent des démarches diverses et variées. Parmi les nominés, la sélection « Innovation, Plant & Equipement » mérite qu’on s’y attarde.

Comme de coutume, le World Demolition Summit s’accompagnera d’une remise de trophées. Ces World Demolition Awards seront attribués le 8 novembre prochain dans l’enceinte de l’Aviva Stadium de Dublin. Parmi les douze récompenses, la catégorie « Innovation, Plant & Equipement » retient particulièrement l’attention. Comme son nom l’indique, elle couronne un nouveau système remarquable dans le domaine de la déconstruction. La sélection finale, qui se compose de cinq matériels, livre donc un intéressant portrait des évolutions en cours dans le secteur.

Dans ce quintette irlandais, on retrouve ainsi trois grosses pelles : Volvo est ainsi représenté par son modèle EC750E HR. Lancé en juin dernier, cet engin domine en taille et en poids les deux autres modèles « grande hauteur » du fabricant.

 

La pelle EC750E HR dépasse en taille les autres modèles « grande hauteur » de Volvo. (© Volvo)

 

Toutefois, ce géant semblent bien petit à côté de la gargantuesque FE-300, une pelle de 362 tonnes conçue par Ferma Corporation spécialement pour le démantèlement du pont Schuyler Heim dans le port de Long Beach en Californie. Cet machine possède un bras de 21 m destiné aux travaux sous-marin. La portée de sa flèche atteint les 45 m. Enfin, ce duo sera accompagné d’un mystérieux produit de Kobalco. Peut-être sa SK550DLC-10 mise sur le marché en début d’année.

Un bouteur piloté à distance

Pour escorter ce défilé de vérins, le jury a choisi le concasseur à percussion hybride R3e de Keestrack. Cet équipement monté sur chenilles combine deux sources d’énergie : un moteur diesel de 235 kW et un générateur de 300 kVA. Il peut être raccordé au réseau électrique.

Enfin, un bouteur expérimental vient compléter le panel. La National Grid Property, la société qui administre le patrimoine de l’opérateur des réseaux britanniques d’énergie, et Harpers Environnemental, un gestionnaire de déchets industriels, ont imaginé un appareil télécommandé destiné à pousser des boues de gazomètre. En effet, lors du démontage d’un réservoir de gaz, le traitement de ces dépôts se révèle parfois dangereux. Ce prototype réduit les risques pour les compagnons.

M. D.