Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Tunnels – Ouverture d’un pôle de compétences en environnement souterrain

Tunnels – Ouverture d’un pôle de compétences en environnement souterrain

24 novembre 2017
<span>Tunnels</span> – Ouverture d’un pôle de compétences en environnement souterrain

Le GIP Objectif Meuse, Mines Nancy et l’Ecole de Géologie de Nancy ont officialisé l’ouverture d’un Pôle de compétences en environnement souterrain (Poces) à Ecurey, dans la Meuse, une structure unique en son genre en France et en Europe.

Fruit de sept ans de réflexion et de travaux impulsés par le GIP Objectif Meuse, ce centre de formations continues proposera des cursus adaptés aux besoins des entreprises de la filière avec l’objectif de devenir « un centre d’échanges, de veille et de développement des connaissances et des savoir-faire pratiques en environnement souterrain. »

Bénéficiant de l’appui de deux grandes écoles d’ingénieurs nancéiennes (Mines Nancy, ENSG), le Poces bénéficiera aussi de celui de l’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs), qui lui donne la possibilité de se mettre en situation pratique, de celui du GIP, qui le finance, et de celui de la Codécom de la Haute-Saulx et Perthois-Val d’Ornois, qui l’accueille sur son site d’Ecurey.

« Ce pôle d’expertise en matière de connaissances opérationnelles et de savoir-faire pratiques » vise également à favoriser les retours d’expérience et la création de synergies avec les acteurs de la branche : entreprises et institutionnels, chercheurs, universitaires et formateurs… Dans cette optique, il s’agit aussi de mener une activité de veille sur l’évolution des métiers liés aux travaux souterrains et sur celle des compétences requises.

Le Poces cible les entreprises de grands travaux et d’ouvrages d’art souterrains (génie civil, tunnels), d’exploration et d’exploitation de carrières et de mines ou encore, de production de matériaux de construction.

A leur attention, il élaborera des formations « transverses » centrées sur les pratiques professionnelles et la préparation au management d’équipes : conduite de projets d’infrastructures souterraines et de travaux ; maîtrise des risques (gestion de crise, sécurité incendie…) ; normes, réglementation et recommandations (interaction sol-structure, résistance aux séismes).

Des formations «métiers» spécifiques aux techniques de travaux souterrains sont également prévues dans trois domaines: opérations en espace souterrain – maintenance de systèmes, équipements et infrastructures, instrumentation de galeries, utilisation de machines hydrauliques – ; aéraulique – réseaux, exploitation et maintenance de systèmes de ventilation; creusement – excavation et gestion des matières excavées.

J.D