Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Sécurité – les aides à la manoeuvre selon Haladjian

Sécurité – les aides à la manoeuvre selon Haladjian

17 juin 2016
<span>Sécurité</span> – les aides à la manoeuvre selon Haladjian

Un revendeur de systèmes d’aide à la manœuvre et assembleur de

Julien Piot, responsable du développement produit sécurité embarquée de Haladjian : « Le bureau d’études technique de Haladjian se rapproche de celui de l’entreprise pour définir la solution la plus appropriée à ses besoins et l’intégrer au mieux sur ses engins. »

Julien Piot, responsable du développement produit sécurité embarquée de Haladjian : « Le bureau d’études technique de Haladjian se rapproche de celui de l’entreprise pour définir la solution la plus appropriée à ses besoins et l’intégrer au mieux sur ses engins. »

solutions sur demande comme Haladjian propose trois solutions principales. Celles-ci alertent sur les dangers et les risques mais n’interviennent ni sur le freinage ni sur la motorisation, insiste Julien Piot, responsable du développement produit sécurité embarquée en précisant : « Le chauffeur conserve son libre-arbitre. » Au catalogue de la société figure d’abord un système d’alarme recul pour la détection de piétons et d’obstacle. Un boîtier placé à l’arrière de l’engin est connecté aux feux ou à des informations de recul. En cas de danger, il émet un bip ou une alerte sonore du type cri de links, plus facile à localiser dans l’espace et moins gênant pour l’environnement du chantier. Le niveau sonore s’ajuste automatiquement en fonction du bruit ambiant. Figure ensuite au catalogue un système radar de recul durci. Les capteurs embarqués (radar, radiofréquence) forment une bulle de détection à l’arrière de la machine, pelle, tractopelle… A l’approche d’un obstacle est émis dans l’habitacle un bip de plus en plus aigu et de plus en plus rapide, associé à une alerte lumineuse graduée – vert, orange, rouge. Le radar est paramétrable : il est capable de discriminer, par exemple, l’excroissance arrière d’une niveleuse. Un système de caméras de recul et plus largement, d’aide à la manœuvre, complète l’offre du revendeur : une ou plusieurs appareils de prises de vues sont placées à l’arrière ou sur les côtés de la machine, ils renvoient des images sur un écran en cabine en différenciant la nature de l’obstacle, homme ou objet. Le dispositif éclaire les angles morts, les zones d’ombre lors de la rotation de la tourelle ou de l’outil. Il peut même apprécier et mettre en rapport le gabarit d’un pont et celui d’un porte-char à partir d’une caméra fixée à l’arrière et en haut de la cabine de l’engin. Enfin, Haladjian vient de sortir un système de vision à 270 ou 360° autour de l’engin, avec 3 ou 4 caméras embarquées et trois ou quatre images à l’écran.

J.D