Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Recyclage – Valssinnov s’attaque aux sédiments non dangereux et non inertes

Recyclage – Valssinnov s’attaque aux sédiments non dangereux et non inertes

11 octobre 2016
<span>Recyclage</span> – Valssinnov s’attaque aux sédiments non dangereux et non inertes

Lancé à Orléans, le projet Valssinnov travaille sur des méthodes de traitement alternatives des sédiments non dangereux et non inertes. Objectif : valoriser 20% de ces sédiments de dragage d’ici à 2025 en France. Focus.

« Le projet Valssinnov vise à mettre au point des méthodes img_0010innovantes et alternatives de gestion à terre de sédiments non inertes non dangereux dragués de cours d’eau, de canaux et de zones portuaires », explique Jean-Frédéric Ouvry, ingénieur de l’entreprise d’ingénierie environnementale Antea Group, pilote du projet.

Labellisé par le pôle de compétitivité Dream Eau et Milieux et co-labellisé par le pôle de compétitivité Team2, Valssinnov a été sélectionné par le vingt et unième appel à projets du Fonds unique interministériel. Il bénéficie d’une subvention d’un million d’euros, pour un budget total de 3,1 millions sur trois ans. Le projet associe des spécialistes des matériaux géosynthétiques (Afitex), de la gestion des sédiments (Voies Navigables de France), des travaux public et du génie civil (Vinci Construction Terrassement) et le laboratoire géosynthétiques de l’unité Recover de l’Irstea à Aix-en-Provence.

Aujourd’hui, les gestionnaires de cours d’eau européens draguent 200 millions de tonnes de sédiments par an pour maintenir des tirants d’eaux suffisants et préserver l’équilibre naturel des milieux aquatiques. Les sédiments dangereux et les sédiments non dangereux sont triés à partir d’analyses chimiques. Les exploitants dissocient les non dangereux inertes des non inertes non dangereux, susceptibles de subir des modifications physiques, chimiques ou biologiques importantes, puis ils valorisent les sédiments non dangereux et inertes : aménagement paysager, renforcement géotechnique…

Inerter et valoriser les sédiments non inertes et non dangereux

La destination des sédiments non inertes et non dangereux est plusp1000165-merceron problématique. En phase avec la réglementation, les gestionnaires les déposent ou les enfouissent dans des installations de stockage de déchets non dangereux, une opération relativement onéreuse. Autres freins à leur valorisation : les surcoûts liés à la démonstration de leur innocuité environnementale, mais aussi à la réticence des maitres d’ouvrages à utiliser ces matériaux.

Le projet de recherche veut élaborer et développer une méthode de gestion à terre de sédiments de dragage difficilement valorisables. Celle-ci visera à les rendre inertes et sans impact pour l’environnement et pour la santé, puis à les valoriser comme substituts de matériaux réutilisables : travaux géotechniques, réhabilitation de berges, aménagements paysagés… Il s’agit aussi de mettre au point des géosynthétiques multifonctions, combinant des fonctions de dépollution, de filtration, de drainage et de renforcement. Objectif ultime de Valssinnov : valoriser 20% des sédiments non dangereux et non inertes français d’ici à 2025.

J.D