Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Reconditionnement – Un marché en évolution

Reconditionnement – Un marché en évolution

5 novembre 2015
<span>Reconditionnement</span> – Un marché en évolution

Depuis la crise de 2009, les constructeurs ont essayé de compenser le repli des ventes d’engins de chantier et d’augmenter leurs marges en élargissant leur palette de services avec le « Reman ». La concurrence s’est exacerbée entre les fabricants de machines, de moteurs et de composants d’origine, les industriels spécialisés dans le reconditionnement et/ou la vente de pièces d’occasion et ceux qui commercialisent des pièces dites adaptables.

Christophe Cavalier, responsable du service « Pièces de rechange » de Bomag (machines de compactage), partage cette analyse. Le « ReCon » a gagné du terrain, confirme Alexandre Bouillard, chargé d’affaires « Moteurs » de Cummins France. Selon lui, la demande s’est accrue avec la morosité de la conjoncture. Si le client hésite toujours entre remplacer un moteur usagé ou à se contenter de changer les pièces défectueuses, il choisit de plus en plus souvent la deuxième option, qui est aussi la moins coûteuse. Sur le marché du « Reman », la concurrence s’est exacerbée avec l’arrivée des constructeurs d’engins ou des loueurs. Aujourd’hui, trois groupes d’acteurs principaux s’y disputent, décrit Olivier Borie, directeur marketing de Codimatra. A commencer par les concessionnaires qui sont liés à des marques : Bergerat Monoyeur/Caterpillar, M3/JCB, SBMTP/Liebherr, W45TP/Case, V2V/Volvo… Les fabricants développent des politiques de diffusion de pièces neuves ou reconditionnées dans leurs usines ou par leurs sous-traitants, souligne le directeur marketing. Certains d’entre eux fabriquent leur moteurs (Caterpillar, Volvo, JCB…) et les reconditionnent, ainsi qu’une gamme d’organes (pompes, boîtes…). D’autres achètent leurs blocs chez un motoriste (Cummins, Isuzu, NTU, Détroit…). Dans certains cas, ils peuvent se tourner vers les spécialistes de la revente et du reconditionnement de pièces d’occasion, un deuxième groupe d’acteurs très actifs sur le marché. Olivier Borie évalue leur nombre entre 40 et 60 en Europe. Des entreprises qui sont tournées vers le négoce et la revente de pièces, spécialisées dans certains organes (moteurs, hydraulique…) ou pour certaines marques.

Garantie constructeur et full service en parade

Troisième groupe d’acteurs, les industriels (souvent asiatiques) qui commercialisent des  « pièces adaptables » ou des copies. Une concurrence qui porte essentiellement sur les petits organes (pompes, alternateurs, vérins…) et à laquelle les constructeurs et des distributeurs ont répondu en proposant des échanges standards ou des composants reconditionnés. Les spécialistes du reconditionnement sont en concurrence plus frontale avec les constructeurs d’engins, observe Olivier Borie. Pour faire face à celle du reconditionné d’origine et de l’adaptable, les concessionnaires ont réduit ainsi, selon lui, le prix des organes et des pièces d’environ 30 % ces dix dernières années. Pour ces spécialistes, les temps sont devenus plus difficiles. Les chantiers sont moins nombreux, les machines tournent moins souvent et s’usent moins rapidement. Il y a moins de pannes à gérer et la demande de pièces est donc moins importante. Avant 2007 et dans l’euphorie de la croissance, les entreprises sont passé de la pleine propriété des matériels à la location de la machine avec « full service », entrainant un renouvellement plus rapide et plus régulier des parcs. Elles ne se dirigent souvent vers les spécialistes qu’à l’expiration de la garantie « constructeur » et/ou de leur contrat de service quand elles ne se contentent pas de le renouveler. « Le parc de machines accessible se resserre, constate Olivier Borie. Nous travaillons davantage à l’export. » Dans l’hexagone, les carriers constituent un cas particulier. A la fin des contrats de service, ils continuent à entretenir leurs machines et n’hésitent pas à faire appel aux spécialistes du reconditionnement.

J.D

Photo : Atelier de reconditionnement Cummins.