Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Matériaux – Un label pour le « Granit de Bretagne »

Matériaux – Un label pour le « Granit de Bretagne »

10 février 2017
<span>Matériaux</span> –  Un label pour le « Granit de Bretagne »

L’INPI (Institut national de la protection industrielle) vient de labelliser le « Granit de Bretagne ». Cette « Indication géographique » vise à protéger les matériaux extraits dans les carrières bretonnes et sur le site manchois de Saint-Jame, ainsi que les produits fabriqués à partir de ces matériaux, en attestant de leur provenance.

Comme le rappelle l’Unicem, qui se réjouit de cette homologation, l’industrie granitière régionale doit faire face à la concurrence des produits finis en provenance de pays producteurs à plus faibles coûts de main d’oeuvre.

Selon la direction régionale des Douanes de Bretagne, les importations de pavés, de bordures et de dalles de pavage en pierres naturelles sont passées de 125 507 à 326 985 tonnes entre 1997 et 2015. « La Bretagne continue de consommer du granit pour les aménagements de ses bourgs et villes, rappelle Franck Legout, président de l’association Indication Géographique Granit de Bretagne. Il n’est malheureusement pas rare d’avoir une utilisation de produits « exotiques » dans ces aménagements, parfois même à l’insu du maître d’ouvrage avec tromperies sur la provenance. » Franck Legout, voit dans ce label «  le moyen de valoriser en France et à l’export la production granitière bretonne, de conforter les entreprises et de soutenir le développement économique local ».

Désormais, les produits commercialisés sous l’indication géographique « Granit de Bretagne » devront être munis d’un étiquetage et/ou d’une documentation appropriés. Parmi les produits couverts par l’appellation : les blocs et les tranches de granit ; les enrochements, les pavés, les dalles ou les bordures pour voirie et aménagements urbains ; les moellons, les linteaux, les jambages ou les placages pour le bâtiment.

A noter, l’extraction du granit et la fabrication des produits doivent être réalisées dans les quatre départements bretons (Côtes d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Morbihan) et à Saint-James dans la Manche.

J.D

 

Chiffres-clés l’industrie granitière bretonne (2015)

Une trentaine de carrières

Une centaine d’unités de façonnage

Environ 700 emplois directs

56 millions d’euros de chiffre d’affaires (export compris) dont :

2,5 millions à l’export

 

Répartition de l’activité

Marbrerie funéraire : 51 %

Aménagements urbains et bâtiment : 27 %

Blocs : 10 %

Autres : 12%

29 000 m3 de blocs extraits de carrières

19 000 monuments funéraires

106 km de bordures et dalles de trottoirs

4 570 tonnes de pavés

49 000 m² de produits minces pour le bâtiment