Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Matériaux – Béton Solutions Mobiles ouvre deux nouvelles centrales mobiles

Matériaux – Béton Solutions Mobiles ouvre deux nouvelles centrales mobiles

8 décembre 2016
<span>Matériaux</span> – Béton Solutions Mobiles ouvre deux nouvelles centrales mobiles

Le fabricant de béton prêt à l’emploi a ouvert deux nouvelles unités de production mobiles pour alimenter des chantiers qu’il vient de se voir confier. Parmi eux : le coulage des parois moulées de la ligne 15 du métro (lot T2C).

 BSM (Béton Solutions Mobiles) s’efforce de s’ajuster aux cadences de production de ses clients, explique la société. C’est pourquoi la société installe et exploite des centrales mobiles depuis en plus de ses unités fixes. Cinq d’entre elles sont à la manœuvre sur différentes aires de travaux, dont celle de la ligne 14 (Lot 1, 2, 4) ou celle encore, de l’hôtel logistique Sogaris, porte de la Chapelle. Sur la ligne 15 du métro, BSM a été sélectionné par Atlas Fondation, filiale de Franki Foundations Belgium. L’entreprise participe au coulage d’environ 50 000 m3 de parois moulées. Une unité de forte capacité a été installée. Les opérations devraient démarrer à la mi-février 2017 pour une durée de huit mois.

« Nous avons déjà travaillé sur ce genre de chantier et notamment avec Atlas Fondation, avec lequel nous avions réalisé le lot 4 de la ligne 14, explique Philippe Tibère, président de BMS. Cela nous permet d’avoir un retour d’expérience, d’appréhender les besoins du client et d’y répondre avec un dispositif adapté. » Dans cet esprit, l’entreprise a décidé « d’embaucher 6 personnes : ouvriers d’exploitation et agents techniques pour renforcer les équipes qui travailleront en 2×8 six jours sur sept. » Autre précision : « La production sera également complétée par une nouvelle unité de production fixe ». Placée sous le bâtiment qui accueille une première unité depuis le mois de juin et opérationnelle en fin d’année, celle-ci permettra « d’assurer le back-up de l’unité mobile » avec un rendement optimal. En cas de besoin, le bétonnier complétera sa flotte de 46 camions, 10 toupies viendront alors s’y ajouter.

J.D