Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Marchés - Innovations – Les cinq changements technologiques qui vont transformer vos chantiers

Innovations – Les cinq changements technologiques qui vont transformer vos chantiers

12 juin 2018
<span>Innovations</span> – Les cinq changements technologiques qui vont transformer vos chantiers

À l’heure de la révolution digitale, l’organisation du chantier va être profondément repensée.

Les nouvelles technologies apportant des possibilités inédites dans le secteur de la construction, y compris les matériels, la conception et la réalisation de l’infrastructure s’en trouvent radicalement transformées. Deux domaines en particulier sont impactés. En amont, le bureau d’études, avec la possibilité de concevoir le chantier à l’avance grâce à la maquette numérique qui permet de simuler, de manière complète, les différentes phases des travaux, leur avancement et l’évolution du processus constructif avec des outils de simulation. En aval, le chanter connecté qui fait de plus en plus appel à des matériels qui s’intègrent dans un véritable système d’information de chantier, ce dernier devenant une « usine » dans laquelle les informations circulent en permanence, avec des opérateurs et des chefs de chantier toujours connectés.

Cette transformation, l’industrie l’a accomplie au début des années 1990. Elle arrive désormais sur les chantiers. Selon une étude du cabinet McKinsey, elle implique cinq bouleversements technologiques majeurs sur les chantiers :

  • la topographie 3.0, avec des outils permettant de visualiser les travaux après les avoir survolés au moyen d’un drone pour capturer les informations pertinentes ;
  • la maquette numérique 5D qui, outre les trois dimensions classiques, apprécie la dimension temps (avec la notion de phasage) et la dimension économique (le budget), l’outil permettant de simuler le coût des travaux à chaque étape et d’arbitrer sur le planning et les montants ;
  • les outils de simulation, comme les casques et les masques, de plus en plus abordables ;
  • l’Internet des objets, qui permet en particulier de connecter les machines et d’en suivre l’évolution sur un chantier, avec un ensemble de données sur leur statut, leur performance, leur localisation mais aussi leur productivité et leurs défaillances ;
  • la collaboration, les données ainsi générées étant « poussées » afin de les partager et de les exploiter.

L’ensemble exhaustif de solutions technologiques avancées couvre tous types de projets.

Ces cinq technologies transforment de facto la relation d’un exploitant avec ses fournisseurs, en l’interrogeant sur le partenaire le plus à même de l’accompagner, d’articuler ces outils, de sélectionner les plus efficaces, de former les équipes et de veiller à l’adaptation du dispositif. La notion de partenariat prend tout son sens si on considère la capacité d’un fournisseur à adresser des marchés spécifiques, articuler les différentes pratiques, sélectionner les technologies les plus porteuses et les plus pérennes et même anticiper les changements. La finalité : optimiser la rentabilité du client en lui permettant de prendre des affaires au meilleur prix. C’est cette expertise qu’entend apporter Arkance, dans le cadre d’une approche globale à même de répondre à tous types de besoins des métiers des TP. La stratégie s’appuie sur différentes marques « expertes », maîtrisant des technologies-clés :

  • Sitech pour la mise en œuvre du chantier connecté, le guidage machine et la topographie terrain ;
  • Allterra pour la digitalisation des opérations ;
  • Arkance Optimum, l’intégrateur de ces outils de chantier ;
  • Arkance Systems, le one stop shop du logiciel de construction, autour des marques Autodesk et Trimble, afin de fournir la palette de solutions à même de réaliser un chantier.

De fait, la digitalisation des TP est en marche. Le phénomène n’est certes pas généralisé, mais il est enclenché et devrait connaître un essor spectaculaire dans les cinq à dix prochaines années.

J.-N.O.