Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Entreprise, Marchés, Matériels - Covid-19 – Les JO de Paris 2024 menacés

Covid-19 – Les JO de Paris 2024 menacés

24 mars 2020
<span> Covid-19 <span/> – Les JO de Paris 2024 menacés

Alors que la possibilité d’un report des JO de Tokyo fait son chemin au Japon, la question se pose déjà à Paris sur la tenue des JO 2024.

Le Premier ministre nippon a admis qu’un report pourrait devenir inévitable face à la pandémie du coronavirus. Après le CIO, la gouverneure de Tokyo c’est au tour de Shinzo Abe de se faire à l’idée que cette alternative fasse partie des différents scenarii étudiés dans les prochaines semaines. L’édition 2024 s’en trouverait, de facto, affectée. Déjà, la crise sanitaire a entrainé la mise en sécurité de tous les chantiers en cours. Quelque 6500 personnes réparties sur 150 sites sont à l’arrêt.
Aujourd’hui, tous les chantiers du Grand Paris Express sont arrêtés sur décision du donneur d’ordre, la Société du Grand Paris. Une décision prise sur la base du principe de réalité, la finalité étant de protéger l’ensemble des salariés et de contribuer à la lutte contre la propagation du virus. Déjà confrontées à un calendrier serré et à un planning de travaux « millimétré », les entreprises vont donc faire face à un retard conséquent. C’est le cas pour les différentes lignes de métro à construire pour desservir les futures installations olympiques. Au-delà du délai nécessaire à la remise en marche des différents sites, et notamment le redémarrage des neuf tunneliers opérationnels sur le plus grand chantier d’Europe, les conséquences les plus pénalisantes vont affecter les lignes 16 et 17, desservant le village des Médias au Bourget et deux sites de compétition (tir et volley-ball). En l’absence d’infrastructures de transport, le plan « B » réside dans la mise en œuvre d’autobus afin d’acheminer athlètes et spectateurs sur les sites. Quant au Village Olympique, à livrer le 1er mars 2024, le compte à rebours est d’ores et déjà engagé pour respecter le délai. De fait, personne n’a anticipé l’aléa sanitaire et ses conséquences.
J-N.O
Légende : Hors aléas technique majeur, le calendrier prévisionnel des travaux s’avère de plus en plus difficile à tenir, compte tenu de l’arrêt des chantiers. Ici, le futur Village Olympique (Crédit photo : SECTEUR E_Groupement Nexity SA-Eiffage Immobilier IDF).