Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - BTP – Eiffage en progression

BTP – Eiffage en progression

25 février 2016
<span>BTP</span> – Eiffage en progression

L’an passé, le chiffre d’affaires d’Eiffage a baissé de 0,6 %, mais le résultat net s’est apprécié de 13,5 %. Avec un carnet de commandes qui reste solide, le groupe table une nouvelle progression de ses résultats cette année.

L’an passé, le chiffre d’affaires consolidé d’Eiffage s’est élevé à 13,9 milliards d’euro en marquant une légère baisse (- 0,6 % à structure réelle ; – 1,3 % à périmètre et change constants), conforme à ses anticipations. Compte tenu de la performance annuelle de l’entreprise de BTP – un résultat opérationnel courant de 1,4 milliards et une marge éponyme qui est passée de 9,6 à 10,3 % -, de la baisse des frais financiers et malgré des dépenses de restructuration en augmentation, le résultat net part de groupe a progressé de 13,5 % à 312 millions. Au total, le chiffre d’affaires de la branche « Travaux » s’est replié de 1,2 % à 11,47 milliards (- 2,1 % à périmètre et change constants). Le dynamisme des filiales européennes – en Espagne (+ 20,7 %) et en Pologne (+ 18,0 %) notamment – et les développements récents de l’entreprise au Canada (ICCI) et en Colombie (Puentes y Torones) ont continué à tirer la croissance à l’international : + 8,9 % à 2,62 milliards. Mais en France, le chiffre d’affaires a chuté de 3,9 % à 8,85 milliards. L’activité s’est également contractée dans les branches « Construction » (- 8,1 % à 2,79 milliards) et « Infrastructures » (- 7,7 % à 3,22 milliards). Cette contraction est attribuée à une nouvelle baisse de la dépense publique dans la route, à une moindre activité sur la LGV Bretagne/Pays-de-la-Loire (BPL) et à la chute des commandes dans le parapétrolier (pôle « Métal). En revanche, le chiffre d’affaires a progressé dans la branche « Énergie » (+ 5,9 % à 2,84 milliards) grâce à la montée en puissance des travaux sur BPL et à la réalisation de la centrale solaire de Cestas. La branche «  Concessions » affiche quant à elle une croissance de son chiffre d’affaires de + 2,7 % à 2,44 milliards. Avec un carnet de commandes en baisse de 2,8 % sur un an à 11,4 milliards (+ 1,2 % hors BPL), mais en hausse de 0,5 % sur le dernier trimestre (+ 1,6 % hors BPL), et douze mois d’activité assurés pour les branches « Travaux », Eiffage table une progression de ses résultats cette année.

J.D

Photo : Chantier du prolongement de la ligne 14 du métro entre la gare Saint-Lazare et la future station Clichy/Saint-Ouen au nord de Paris. Le groupement Eiffage Génie Civil/Razel-Bec y perce 3 580 m de tunnel au tunnelier.

Chiffres clés

13,9 milliards de chiffre d’affaires (- 0,6 %)

10,3 % de marge opérationnelle

312 millions de résultat net part de groupe (+ 13,5 %)

– 1 milliard d’endettement net sur 2 ans

11,4 milliards en carnet de commandes (- 2,8 %)