Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Travaux publics – Canicule, les bonnes pratiques à respecter

Travaux publics – Canicule, les bonnes pratiques à respecter

20 juillet 2016
<span>Travaux publics</span> – Canicule, les bonnes pratiques à respecter

En période de fortes chaleurs, des mesures de prévention sont à mettre en œuvre dans l’organisation des chantiers de travaux publics. Détails des dispositions à prendre pour les salariés intervenant sur les chantiers telles que le préconise la FNTP.

30°C. Dès ce seuil atteint, il est nécessaire de prévoir des adaptations des conditions de travail, en réorganisant le travail sur chantier. Au-dessus de 33°C, des mesures doivent être mises en œuvre si le niveau de forte chaleur dure plusieurs jours. A noter que les effets de la chaleur peuvent être aggravés si la température nocturne reste supérieure à 20°C et si les fortes chaleurs s’accompagnent de conditions hygrométriques contribuant à la déshydratation des personnels.

Mesures générales

Adaptées à la spécificité du chantier et à l’intensité des températures, ces mesures consistent en :

  • la vérification du risque lié « aux ambiances thermiques »,
  • la mise en place du dispositif de veille pour suivre l’évolution des conditions climatiques,
  • la mise à disposition d’un local ou d’un aménagement adapté, permettant l’accueil des salariés,
  • l’organisation d’un approvisionnement en eau fraîche suffisant (prévoir 3l/salarié/jour),
  • la limitation des efforts physiques, en privilégiant le fractionnement des tâches,
  • l’aménagement des horaires journaliers,
  • l’adaptation des cadences et la multiplication des pauses (à raison d’un pause toute les heures si possible),
  • la fourniture de vêtements de travail adaptés, couvrants mais permettant une bonne aération.

Mesures particulières

Le chef d’entreprise ou son représentant sur le chantier peut décider d’arrêter le travail, après consultation des délégués du personnel. Si la canicule ne figure pas parmi les circonstances retenues comme intempéries, le régime chômage-intempéries des arrêts de chantier liés à de fortes chaleurs pourra toutefois être retenue si :

  • le chantier se situe dans un département ou a déclenché, par le Préfet, le niveau d’alerte 3,
  • l’arrêt du chantier n’est pas lié aux caractéristiques des produits utilisés,
  • toutes les solutions permettant de poursuivre l’activité, y compris la modification des horaires de travail, ont été étudiées.

Conseils

Demander aux maîtres d’œuvre, maîtres d’ouvrage et coordonnateur les autorisations nécessaires notamment pour aménager les horaires de travail.

Eviter tout contact avec des surfaces métalliques exposées directement au soleil.

Porter des vêtements légers et se protéger la tête.

Il est important de souligner que la chaleur n’exonère pas du port des EPI.

Rappel

L’été, les conditions météorologiques particulières telles que celles qui prévalent depuis le début de la semaine, imposent un niveau de vigilance accru. Il est ainsi recommandé de consulter régulièrement les prévisions météorologiques et de se tenir au courant des alertes lancées par Météo France.

J-N.O

Photo : En cas d’épisode caniculaire, les salariés doivent être invités à boire régulièrement