Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Entreprise, Marchés - Plan de relance – Les leviers à actionner pour sortir les TP de la crise

Plan de relance – Les leviers à actionner pour sortir les TP de la crise

20 juillet 2020
<span>Plan de relance</span> – Les leviers à actionner pour sortir les TP de la crise

Les plans de relance européen et national sur lesquels travaille actuellement le Gouvernement sont une occasion d’accélérer la transition vers une économie décarbonnée en accord avec la stratégie nationale bas carbone. Ils représentent aussi une manne essentielle pour les entreprises de TP, que leur fédération a chiffré.

La Fédération Nationale des Travaux Publics a présenté son plan de sortie de crise et de relance au service de la transition écologique. Un programme qui contient à la fois des mesures d’urgence au service de la relance de l’investissement estimées à 4 milliards d’euros dès 2020 et un plan très ambitieux de « transformation » au service de la transition écologique estimé, quant à lui, à 10 milliards d’euros par an en moyenne pendant 10 ans. Deux temporalité sont envisagées :

Un plan de sortie de crise au service de la relance de l’investissement :

• Relèvement du budget de l’agence de financement des infrastructures de France (AFITF) au niveau du scénario 3 du Conseil d’Orientation des Infrastructures (1 Mds d’€)
• Valorisation du FCTVA pour stimuler l’investissement local (1,3Mds d’€)
• Augmentation des dotations d’investissement DETR et DSIL (1 Md d’€)
• Suppression du plafond mordant des agences de l’eau (0,5 Md d’€)
• Accélération du déploiement des réseaux numériques. (0,2 Md d’€)

Un plan de transformation au service de la transition écologique :

• Essor des infrastructures de mobilité décarbonée (2,5 Mds d’€)
• Développement des énergies renouvelables et des réseaux électriques intelligents (2 Md d’€)
• Préservation de la ressource en eau et des milieux naturels (2Mds d’€)
• Résilience des territoires face aux changements climatiques (1Md d’€)
• Accélération des grands projets de la transition écologique (2,5 Mds d’€)

Considérant que l’usage de l’ensemble des infrastructures représentant actuellement près de 50% des émissions de CO2 en France, seule une politique d’investissements massifs au service de la transition écologique permettra de remplir cet objectif. D’autant que la relance par l’investissement a plusieurs fois fait la preuve de son efficacité. Tout l’enjeu réside donc dans le fléchage de l’effort budgétaire « massif », vers les infrastructures qui contribuent à la transition écologique.

De nombreux chantiers peuvent ainsi être engagés dès maintenant :
• Convertir l’éclairage public en led pour réaliser jusqu’à 70% d’économie d’énergies ;
• Accélérer la « smart city », avec des projets d’ensemble qui associent voirie urbaine, éclairage public, systèmes de détection, récupération de la chaleur ;
• Développer massivement les pistes cyclables en site propre ;
• Déployer des bornes de recharges électriques ;
• Engager la remise en état du patrimoine d’infrastructures : canalisations d’eau, routes, transports urbains et ouvrages d’art pour éviter la dégradation irréversible de notre réseau territorial
• Finaliser le déploiement du THD et de la fibre optique.

J-N.O

Photo : La question du financement reste en suspens : 20 milliards d’euros ont été annoncéz par le gouvernement pour l’écologie, quand les besoins représentent à eux seuls près de 10 milliards d’euros de financement complémentaires par an.