Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Entreprise, Marchés - Métropole du Grand Paris – Le contrat de relance et de transition est signé

Métropole du Grand Paris – Le contrat de relance et de transition est signé

24 mars 2021
<spab> Métropole du Grand Paris <psan/> – Le contrat de relance et de transition est signé

La signature  par Marc Guillaume, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, et Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris, du Contrat de relance et de transition écologique (CRTE) « première étape » marque le début d’une stratégie d’action de grande ampleur.
La signature du CRTE illustre e la volonté de l’État et de la Métropole du Grand Paris d’œuvrer à l’émergence d’un nouveau modèle de développement qui répond à une triple ambition : la transition écologique, le développe-ment économique et la cohésion territoriale. Il tend à mettre en œuvre conjointement des actions de relance dans un cadre partenarial et une approche territoriale. Il est le résultat d’une vision stratégique commune qui s’inscrit dans les grandes transitions (écologique, numérique et productive) à l’œuvre dans le territoire. Il re-pose sur 3 axes principaux qui sont le développement et le rayonnement économiques, la transition écologique et les solidarités.
Priorité stratégique partagée, le développement et le rayonnement économiques du territoire métropolitain tient une place centrale dans ce contrat par lequel la Métropole du Grand Paris et l’État actent une série d’axes de coopération majeure, en particulier : l’aménagement urbain, le développement des centres-villes, le soutien aux entreprises et à la relocalisation d’activités ainsi que le numérique.

Mobilité

Le CRTE présente l’engagement commun de l’État et de la Métropole du Grand Paris en faveur du développement des projets d’aménagements cyclables. La Métropole élabore ainsi un plan vélo auquel 10 M€ sont consacrés depuis 2020, permettant la construction d’infrastructures et l’accompagnement des communes et des gestionnaires pour la réalisation des pistes cyclables. De son côté, l’État a mis en place plusieurs sessions d’appels à projets qui ont déjà permis d’accompagner 38 projets sur le territoire de la Métropole, pour un montant total de subvention de 28,5 M€.  Le contrat prévoit également que l’État et la Métropole du Grand Paris conjuguent leurs actions pour développer les mobilités douces et décarbonées sur le territoire : en matière d’électromobilité et avec le soutien de l’Etat, la Métropole du Grand Paris s’engage ainsi à dé-ployer 5 000 bornes de recharges ouvertes au grand public sur l’ensemble de son territoire, d’ici 2022. A ce jour, 372 sont en cours d’installation dont plus d’une centaine d’ores et déjà mises en service.
Par ailleurs, l’État et la Métropole s’engagent à poursuivre résolument leurs efforts en faveur de l’amélioration de la qualité de l’air avec la mise en place d’une nouvelle étape de la « zone à faibles émissions » métropolitaine.

Le CRTE exprime donc leur volonté, d’une part, de conjuguer leurs interventions financières pour favoriser la conversion du parc automobile vers des véhicules propres et, d’autre part, de participer au financement des études techniques préalables à l’entrée en vigueur, le 1er juin 2021, de la nouvelle étape de la ZFE.

J-N.O

Photo :L’État et la Métropole du Grand Paris conviennent de porter une action résolue et coordonnée en faveur de la transition écologique.