Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Matériel– Atlas Copco : des compresseurs électriques mobiles à entraînement à vitesse variable

Matériel– Atlas Copco : des compresseurs électriques mobiles à entraînement à vitesse variable

17 avril 2019
<span>Matériel<span/>– Atlas Copco : des compresseurs électriques mobiles à entraînement à vitesse variable

Conçue pour les environnements difficiles, la gamme E-Air s’étoffe avec plusieurs modèles de 425 à 1 870 m³/h. Ces compresseurs électriques « plug-and-play », sont la solution idéale pour travailler dans une zone à faible émission.

L’absence d’émissions, associée au faible niveau sonore (61 dB(A)) permet de les préconiser pour les applications souterraines telles, le percement de tunnel où l’exploitation minière, partout où la ventilation compte pour beaucoup dans les coûts d’exploitation. Avantage supplémentaire, alors que les compresseurs électriques à vitesse fixe nécessitent un pic de courant au démarrage, la gamme électrique à entraînement à vitesse variable est plus polyvalente.

Entraînement à vitesse variable

Le moteur à aimant permanent doté d’un entraînement à vitesse variable intégré au compresseur ne requiert que peu de puissance au démarrage. Il est inutile de sur-dimensionner l’alimentation électrique. Idem pour les outils pneumatiques. L’entraînement à vitesse variable et le moteur à aimant permanent garantissent la meilleure efficacité de leur catégorie lors du fonctionnement à charge partielle. Le système de prise « intelligent » du E-Air H 250 VSD offre la possibilité voir utiliser différents types de prises (63, 32 et 16 A.) avec une seule machine. Ce compresseur n’émet que 61 dB(A). A pression et débits équivalents, les compresseurs de cette gamme sont plus étroits et plus légers que les compresseurs d’air diesel. A titre d’exemple, l’E-Air H 250, pèse moins de 750 kg, ce qui signifie qu’il ne nécessite pas de permis spécial pour le tracter. Considérant que les moteurs électriques requièrent aucun entretien, l’intervalle de maintenance des compresseurs est porté à une fois tous les 2 ans ou toutes les 2 000 h de fonctionnement.

J-N.O

Photo : La conception de ces compresseurs associe l’entraînement à vitesse variable et le moteur à aimant permanent.