Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés, Matériels - Liebherr – Le modèle économique à l’épreuve du coronavirus

Liebherr – Le modèle économique à l’épreuve du coronavirus

6 avril 2020
<span>Liebherr</span> – Le modèle économique à l’épreuve du coronavirus

2019 a permis au groupe Liebherr de clôturer un nouvel exercice record, à 11,750 milliards d’euros, en hausse de 11,4% par rapport à l’année précédente. Malgré un carnet de commandes bien garni, l’effet du virus Corona, qui a considérablement restreint les activités commerciales sur de nombreux marchés, influencera évidemment le chiffre d’affaires en 2020.

Dans ce contexte inédit, le groupe entend veiller à ce que toutes les unités organisationnelles mettent en œuvre les mesures nécessaires pour garantir que les demandes des clients soient satisfaites avec la fiabilité habituelle, dès 2020 et au-delà. La solidité financière du groupe Liebherr permet une reprise rapide des activités réduites dans les unités de production, de vente et de service.

Performance commerciale

Malgré le ralentissement de la croissance économique mondiale, 2019 a de nouveau été une année record pour le groupe Liebherr. Les divisions des machines de construction et des équipements miniers ont enregistré une augmentation globale des revenus de vente, tout comme les autres secteurs de produits dans l’ensemble. Le chiffre d’affaires des matériels de chantier et des équipements miniers progresse de 11,8% à 7 640 millions d’euros, grâce aux apports des pôles Terrassement, Grues Mobiles, Grues à Tour, ainsi que des Technologies Béton et Mines. Dans les autres secteurs (grues maritimes, systèmes aérospatiaux et de transport, technologie des engrenages et systèmes d’automatisation, appareils électroménagers, composants et hôtels), le chiffre d’affaires a augmenté de 10,5% pour atteindre 4,110 milliards d’euros. La performance commerciale s’applique à presque toutes les régions de vente du groupe Liebherr. Les ventes ont continué d’augmenter au sein de l’Union européenne, qui est la région de vente la plus importante de Liebherr. Cela s’explique notamment par le développement favorable du marché, notamment en Allemagne et en France, mais aussi, par exemple, en Espagne et au Danemark. La plus forte augmentation de ses ventes provient d’Amérique du Nord. Le groupe Liebherr a réalisé un bénéfice net de 429 millions d’euros en 2019, alors que le résultat d’exploitation a légèrement baissé par rapport à l’année précédente. Le résultat financier a connu une évolution très positive.L’intégration verticale, qui est la marque de fabrique du groupe, reste un levier de rentabilité majeur dans le modèle économique de Liebherr.

Investissements

Liebherr a investi 592 millions d’euros en recherche et développement l’année dernière. La majeure partie de cette somme a été utilisée dans le développement de nouveaux produits. Un grand nombre de projets de recherche avec des universités, d’autres établissements d’enseignement supérieur et des instituts de recherche ont été lancés et poursuivis. L’électrification est un domaine d’intérêt particulier pour ces projets de recherche. Dans le cadre de l’initiative technologique de l’UE «Clean Sky 2 / Horizon 2020», Liebherr a étudié les variantes électriques des systèmes de commande de vol, du train d’atterrissage et des systèmes de gestion de l’air afin de rendre le vol plus efficace et plus respectueux de l’environnement à l’avenir. Un travail intensif sur les technologies d’entraînement alternatives a également été réalisé dans le domaine des machines de construction. La numérisation, la sécurité et l’automatisation des machines mobilisent les équipes de R&D. A ce titre, les systèmes d’assistance qui ont été développés, pour faciliter le fonctionnement sûr des machines de construction et le concept de « Condition Monitoring », qui permet la surveillance de composants dans des machines et des systèmes complexes constituent des enjeux majeurs à terme. 756 millions d’euros ont été investis dans les sites de production et le réseau mondial de vente et de service. Bien qu’en retrait de 73 millions d’euros par rapport à l’année précédente, le pourcentage d’investissement (6% environ), reste supérieur à la moyenne du secteur de la construction mécanique. Liebherr s’est ainsi doté d’un nouveau site de production pour la division Concrete Technology en Bulgarie. La division Aerospace and Transportation Systems a investi dans des bâtiments à Friedrichshafen (Allemagne), Toulouse (France), Singapour et Bulgarie. Dans le segment de produits Gear Technology and Automation Systems, le site de Kempten (Allemagne) a été modernisé. De plus, dans la division Maritime Cranes, la TCC 78000, l’une des grues sur rails les plus puissantes au monde, a été mise en service dans le port de Rostock.
J-N.O
Photo: La contribution des matériels de chantier a été déterminante dans les résultats 2019.