Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Entreprise – Les engagements du groupe Vinci en faveur de l’environnement

Entreprise – Les engagements du groupe Vinci en faveur de l’environnement

20 janvier 2020
<span>Entreprise</span> – Les engagements du groupe Vinci en faveur de l’environnement

Le groupe mobilise l’ensemble de ses métiers pour la définition d’une stratégie environnementale ambitieuse. Précision.

Après que l’année 2019 a été consacrée au recensement des actions susceptibles d’améliorer la performance environnementale du Groupe, 2020 sera celle du passage à l’action. Trois domaines ont été explorés : les émissions de gaz à effet de serre, la préservation des ressources par le développement de l’économie circulaire et la conservation des milieux naturels. Cette démarche a mobilisé l’ensemble des entités opérationnelles de Vinci. Elle tend à définir une trajectoire carbone visant la neutralité en 2050, avec un premier jalon de diminution de 40 % des émissions de CO2 d’ici 2030 par rapport à 2018, sur le périmètre d’impact direct. Cet objectif ambitieux est compatible avec une trajectoire de maintien de la hausse de la température mondiale à 2 degrés maximum. Il s’agit également de systématiser la politique de recyclage et de réemploi, en travaillant dans une approche de filière à la fois sur l’offre et la demande de matériaux. Deux autre actions sont programmées. L’adoption, dans le cadre de la démarche « éviter, réduire, compenser », un objectif de « zéro perte nette » de biodiversité et la mise en ouvre pour améliorer l’empreinte carbone indirecte générée par les activités des fournisseurs, partenaires et clients.

Xavier Huillard, Président du groupe Vinci : « La démarche, qui mobilise l’ensemble des entités opérationnelles de Vinci, tend à définir une trajectoire carbone visant la neutralité en 2050, avec un premier jalon de diminution de 40 % des émissions de CO2 d’ici 2030 par rapport à 2018 ».

Matériels hybrides

Dans le domaine des matériels et des véhicules, Vinci entend accélérer le renouvellement de parc de véhicules légers et utilitaires par des véhicules électriques ou moins carbonés. L’expérimentation de carburants (hydrogène, biogaz,…) pour les utilitaires ainsi que la substitution d’une partie de la flotte d’engins de chantiers par des engins hybrides est également actée, tout comme la promotion de l’éco-conduite et mise en place de capteurs de suivi en continu de la consommation.

Transformation énergétique

Le groupe et ses filiales s’engage en faveur de la substitution du fioul lourd et du charbon par du gaz naturel ou gaz d’origine renouvelable sur les centrales d’enrobés. Dans cette logique, la substitution de l’énergie fossile des parcs de stockage des liants bitumineux au profit de l’électricité et l’installation de centrales photovoltaïques pour de l’autoconsommation d’électricité dans les aéroports sont programmées.
La préservation de l’environnement passe par la substitution des produits phytosanitaires par des débroussailleurs mécaniques ou thermiques, le suivi des consommations d’eau via la généralisation de compteurs individuels et le développement de techniques de terrassement réduisant de 40 % la quantité d’eau requise pour l’arrosage des pistes.
A noter, le développement de bases vies à haute performance énergétique et environnementale, notamment en bois.
Pour se donner les moyens de s’aligner sur une trajectoire de maintien de la hausse de la température mondiale à 2 degrés maximum à la fin du siècle, définie par l’accord de Paris sur le climat, Vinci met en œuvre des actions de recherche-développement et de partenariat scientifique et technologique, notamment avec ParisTech. La politique d’innovation du Groupe est principalement orientée vers l’environnement via les métiers du Groupe et Leonard, la plate-forme d’innovation et de prospective, notamment au travers de ses programmes « intrapreneurs » et d’accompagnement de start-up.

Initiatives

Outre les plans d’action déclinés par métier relevant de ses propres activités, VINCI s’engage également à œuvrer pour améliorer l’empreinte carbone indirecte générée par les activités de ses fournisseurs, partenaires et clients. Vinci Autoroutes porte par exemple un projet d’Autoroute Bas Carbone, consistant en une décarbonation massive du km parcouru au travers de solutions liées à la réduction des émissions des véhicules (véhicule électrique, véhicule hydrogène, …), aux usages (densification de la mobilité routière : covoiturage, bus, etc.) et à la coordination des modes de transport (développement de l’intermodalité et des infrastructures la facilitant). Dans le domaine de la construction, les entités du groupe ont également initié de nombreuses démarches comme les expérimentations par anticipation de la future réglementation environnementale sur les bâtiments (démarche Énergie Positive et Réduction Carbone (E+C-) ou le recours à des bétons très bas carbone et de matériaux recyclés décarbonés ;
Le développement de solutions environnementales innovantes, telles que la « route 100 % recyclée » brevetée par Eurovia, Power Road®, innovation d’Eurovia captant l’énergie solaire, la stockant en géothermie et la restituant pour déneiger le réseau routier ou alimenter en chaleur des bâtiments situés à proximité, Oxygen®, développée par Vinci Construction France, éco-engagement apportant garantie de performance et assistance pour les utilisateurs du bâtiment ou Hub Energy (Vinci Energies), outil de monitoring des énergies, mettant à profit les savoir-faire (diagnostics et audits énergétiques, monitoring, optimisations, etc.) dans des contrats de performance énergétique sont autant d’illustrations de l’engagement du groupe.

J-N.O

Photo : L’objectif est de tendre vers la neutralité carbone, avec un objectif de baisser l’empreinte carbone de 40% dès 2030.