Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Constructeur– Comment JCB s’adapte aux exigences de la location

Constructeur– Comment JCB s’adapte aux exigences de la location

18 mars 2019
<span>Constructeur<span/>– Comment JCB s’adapte aux exigences de la location

En ayant fait le choix de servir ce segment de clientèle, le constructeur britannique a défini une stratégie en phase avec leurs exigences. La prise en compte de plus en plus systématique du coût total de possession dans la réflexion de ces exploitants oriente les développements Produits.

« Avec les livraisons et les prévisions sur le premier semestre, nous anticipons un marché stable en 2019 par rapport à 2018 chez les loueurs», prévient Christophe Lecarpentier, Directeur Marketing (JCB France SAS, « cette prévision s’applique aux gammes Telescopic, mini-pelles et petites chargeuses articulées sur pneus qui concentrent les volumes de ventes ». S’étant positionné comme un partenaire privilégié sur ce segment de clientèle, l’industriel britannique suit les grands réseaux européens et bon nombre d’acteurs français. « Avec la valeur de revente sur le marché international,
les dispositifs de protections et le design permettant de réduire les coûts liés à la casse constituent un des principaux critères d’achat des loueurs», observe Christophe Lecarpentier, « capots aciers sur les mini pelles, vitres plates, conception « zéro déport », mais aussi rapidité des interventions d’entretien routinier, implantation des points d’arrimage, accessibilité technique et intervalles de graissage, sont également pris en considération dans la démarche d’achat ». Dans cette logique, les ventes de modèles en dessous de 75 cv, sont favorisées, l’intérêt recherché étant de ne pas avoir d’Ad Blue à gérer le fluide.

Christophe Lecarpentier : « l’entretien le plus simple ainsi que des machines bien protégées et conçues pour les loueurs permettent d’augmenter le taux de disponibilité à la location ».

Coût de possession

Comme le mentionne Christophe Lecarpentier, « au-delà du seul prix des machines, des pièces les plus souvent remplacées et des kits d’entretien, les loueurs sont de plus en plus sensibles à la disponibilité des machines et à la capacité des fournisseurs de livrer dans les cadences ». A ce titre, la couverture et la compétence du réseau en France, tout comme le suivi « personnalisé » chez le constructeur sont déterminants. Il en est de même pour la formation. « Last but least », le coût total de possession est bien évidemment le critère le plus en plus important pour les loueurs, tant il conditionne leur compétitivité. « C’est donc la démarche de JCB d’apporter des machines avec le meilleur coût d’usage possible », assure Christophe Lecarpentier, « La valeur de revente est le premier point clef dans le calcul du TCO, auquel il faut également ajouter le coût d’entretien est clef mais aussi les coûts de pièces clefs ». Aussi, les machines satisfaisant à la norme Tier 4 Final sans Ad Blue ni filtre à particules contribuent à maitriser le TCO. A l’usage, des machines dont la conception permet de donner un accès facile à tous les composants, contribue aussi à la réduction des heures d’interventions.
J-N.O
Photo N°1 :La gamme longue de matériels de petite et moyenne puissance permet de couvrir bon nombre d’applications en location.