Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés, Matériels - Conjoncture – Ventes de matériels : le Seimat* dévoile les chiffres du marché français en 2018

Conjoncture – Ventes de matériels : le Seimat* dévoile les chiffres du marché français en 2018

11 février 2019
<span> Conjoncture <span/> – Ventes de matériels : le Seimat* dévoile les chiffres du marché français en 2018

Traduisant des investissements raisonnés au cours de l’année dernière, dans un contexte de reprise d’activité, tous les segments de matériels sont à la hausse. Les gammes lourdes sur-performent, les gammes compactes étant impactées par la contraction des ventes de mini-pelles. Explications.

Comme chaque année, le syndicat publie les chiffres des ventes de matériels de chantier en France. Ces derniers confirment la dynamique du marché, avec un volume global au plus haut depuis 2008 pour les matériels de terrassement (toutes gammes confondues). Autre signe de bonne santé, tous les segments sont orientés à la hausse. L’élévation de personne, la manutention et le levage bondissent respectivement de 20%, 39% et 33%. Les matériels pour le béton (+8%) sont tirées par les ventes de bétonnières portées (1 295 unités).

Les matériels de terrassement lourds progressent de +8% en 2018 pour atteindre 5 156 machines avec en produits phares les pelles sur chenilles supérieures à 12 tonnes avec 2 377 unités, en progression de +7%. Les pelles sur pneus supérieures à 11 tonnes, prisées des chantiers urbains, voient leurs ventes boostées par les travaux dans les grandes métropoles et les chantiers du Grands Paris. En volume, elles augmentent de +6% en 2018 et devraient encore progresser cette année, de l’ordre de 2,8%, soit 5 300 unités.

Les compactes freinent

Comparées aux autres familles (+9% pour les matériels routiers, +13% pour les matériels pour le béton, +29% pour les matériels de levage et de manutention), les matériels compacts enregistrent la plus faible progression : +2% sur l’année 2018, soit 17 242 machines. Explication : les mini pelles, qui représentent à elles seules 66% du volume, s’inscrivent en un léger recul comparé à 2017 : -2%. Sur cette catégorie des matériels compacts, le Seimet prévoit des ventes en 2019 stables à 17 250 unités.

Les matériels routiers au plus haut

Avec 226 finisseurs vendus, l’année 2018 restera exceptionnelle, égalant le pic historique de 2007. L’ensemble des matériels routiers sont à la hausse (+9%), y compris tous les matériels de compactage.
J-N.O

Photo : Les gammes lourdes tirent les ventes de matériels  en 2018

*Syndicat des entreprises de matériels et de travaux publics, mines, carrières, bâtiment, levage et manutention.