Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Coffrage – La B20, la banche selon Bouygues Construction Matériel

Coffrage – La B20, la banche selon Bouygues Construction Matériel

1 mars 2021
<span>Coffrage</span> – La B20, la banche selon Bouygues Construction Matériel

Depuis le second semestre 2020, Bouygues Construction Matériel est engagé dans un renouvellement complet de son parc de banches. La B07 laisse place à la B20, un nouvel équipement conçu spécialement selon son cahier des charges.

(Photo ci-dessus : la banche B20, développée avec le fabricant Outinord, comporte plusieurs améliorations par rapport à un modèle standard. BOUYGUES CONSTRUCTION)

Bouygues Construction Matériel n’a pas des banches, mais une banche. Depuis une dizaine d’années, la division du groupe chargée des équipements possède un seul modèle en parc : la B07. Ses équipes avaient travaillé avec le fabricant Outinord pour façonner le système idéal.

Toutefois, une décennie plus tard, les critères d’évaluation d’un produit ont évolué. La B07 ne répondait plus tout à fait aux attentes de l’entreprise, « bien que, pour en avoir discuté avec des confrères, elle garde encore beaucoup d’attrait », précise Jimmy Quedeville, référent produit pour le coffrage métallique de Bouygues Construction Matériel.

Sur-mesure

Pour autant, si le groupe a changé de regard quant aux vertus d’un outil, il a conservé la même approche. « Nous ne prenons les banches du marché. Elles ne répondent pas à nos exigences, souligne le référent. Notre nouvelle banche devait être ergonomique, sûre et productive. »

Le projet a débuté en 2017 avec des tests d’équipements proposés par différents fabricants. À l’issue de ces essais, la division retint de nouveau Outinord. L’année suivante, le constructeur fournit six ou sept prototypes. Ils furent auscultés par des ergonomes, des préventeurs et des responsables des méthodes sur plusieurs chantiers.

Triple arbitrage

Chaque profession évaluait les qualités du modèle dans son domaine de compétence. Le processus d’amélioration faisait l’objet de nombreux échanges. « Nous avions un point hebdomadaire de pilotage avec le fabricant et le groupe de travail se réunissait tous les trimestres, indique Jimmy Quedeville. Trouver le bon équilibre entre l’ergonomie, la sécurité et la productivité prend du temps, mais c’est aussi la richesse du projet. Le groupe cultive cette démarche de discussion entre les différents services. »

Fin prêt, la banche B20 est entrée dans une phase de présérie entre fin 2019 et le premier semestre 2020. Le nouveau standard affiche plusieurs particularités. En premier lieu, les systèmes d’accouplement ont été placés de telle manière à ce que l’utilisateur n’ait pas à forcer sur ses articulations pour les atteindre. « Par rapport à un matériel classique, les points hauts ont été abaissés et les points bas relevés. Ces changements sont rendus possibles par une structure plus rigide », explique le référent.

La hauteur des panneaux a été choisie en fonction des dimensions de voiles les plus courantes sur les chantiers. Le compas comprend un dispositif d’équilibrage des petits panneaux. Les petits panneaux non stables sont d’ailleurs peints en jaune. L’ensemble peut être stabilisé au moyen d’un chevillage au sol et d’un kit d’autolestage. Pour plus de sûreté, le garde-corps est en trois parties et l’échelle est associée à une trappe à ouverture assistée. Enfin, la peau coffrante en inox fait son apparition chez Bouygues Construction.

Adoption rapide

Les investissements dans ce matériel flambant neuf ont commencé au cours du second semestre de 2020. Selon Jimmy Quedeville, les premiers retours du terrain sont bons : « les compagnons remarquent tout de suite certains détails qui réduisent le temps de travail ou qui améliorent leur quotidien. À tel point que nous avons plus de chantiers demandeurs que de banches disponibles. »

Le remplacement des anciennes banches devrait s’étaler sur les trois prochaines années. L’objectif est de fournir des B20 à quatre nouveaux chantiers chaque mois. « Le parc ancien compte 35 000 m² d’équipements. Nous n’avons pas encore défini une cible finale pour les B20. Probablement moins, remarque le référent. Le chiffre évoluera en fonction des besoins des chantiers. Nous sommes engagés dans une démarche de verdissement de nos matériels et de nos constructions afin de réduire notre bilan carbone. »

M. D.