Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Caterpillar – Des solutions technologiques « packagées »

Caterpillar – Des solutions technologiques « packagées »

30 mars 2015
<span>Caterpillar</span> – Des solutions technologiques « packagées »

Afin de répondre aux problèmes auxquels sont confrontés ses clients et pour assurer le développement de ses activités, Caterpillar mise sur les apports de la technologie dans le cadre de solutions packagées.

« Seule la technologie peut aider nos clients à être plus productif », affirme Paolo Fellin, vice-président Global Infrastructures and Construction de Caterpillar. Cette certitude, Paolo Fellin l’a bâtie sur des éléments factuels qui, au-delà des vicissitudes conjoncturelles actuelles, mettent en évidence des problèmes structurels du BTP. Ainsi, la productivité de ces entreprises a reculé par rapport à d’autres secteurs industriels et les heures travaillées par rapport à la génération de la valeur ajoutée augmentent. Deux indicateurs qui démontrent la nécessité de gagner en productivité en agissant sur plusieurs leviers. « Si auparavant 90 % des gains de productivité des entreprises de BTP étaient concentrées dans les évolutions du matériel, aujourd’hui, les améliorations sont plus diffuses car celles sont également à trouver en amont et en aval », observe Paolo Fellin. Au-delà de matériel en tant que tel, le constructeur propose à ses clients d’agir sur son utilisation et sa gestion mais aussi sur ses applications et l’organisation du chantier.

MAÎTRISER LES COÛTS

À ce titre, Caterpillar veut être le pionnier. L’enjeu est essentiel pour le N°1 mondial du secteur qui entend ainsi conforter son avantage concurrentiel par rapport à ses concurrents « traditionnels », eux même constructeur de matériel mais surtout pour ne pas que les nouveaux concurrents, issus du monde de l’électronique et de l’informatique ne captent eux même la valeur ajoutée par l’apport de la technologie. Les gains de productivité sont donc à rechercher dans plusieurs domaines qui peuvent interagir entre eux. La consommation reste un enjeu majeur pour une profession qui a vu le prix du gasoil doublé depuis 1990 quand le prix de ses prestations s’érodait. Avec les nouvelles générations de moteurs, l’apport technologique est évident avec une efficacité énergétique inégalée. Il l’est tout autant dans le domaine du matériel, avec une fiabilité améliorée, gage de taux d’engagement maximum, rendu possible grâce à la maintenance prédictive. Il l’est enfin grâce à une meilleure organisation du chantier permettant de travailler plus rapidement, plus efficacement et avec une meilleure rentabilité. Dans cette orientation de fond du marché, le rôle du concessionnaire Caterpillar évolue, en particulier dans la relation avec le client final au niveau de l’acquisition, de l’exploitation et de l’interprétation de ces données collectées par l’outil télématique des machines. La relation évolue aussi avec la palette de prestations complémentaires que le concessionnaire doit être en mesure de valoriser auprès de son client et qui englobe plusieurs types de services tel que le financement, les assurances, les extensions de garanties, les différentes formules de location opérationnelles et financières…. Autant d’éléments à assembler afin de définir, dans le cadre d’une solution packagée et personnalisée, la meilleure offre. L’économie collaborative est en marche et va changer la relation entre l’exploitant, son fournisseur et le distributeur de ce dernier.

NOUVEAU PARADIGME

Une évolution fondamentale de l’ensemble de la filière qui, comme le souligne Paolo Fellin, inscrit plus que jamais la relation client/fournisseur par laquelle le service est la pierre angulaire, dans le long terme.

Jean-Noël Onfield

 

LES CHIFFRES CATERPILLAR
– 55,16 milliards US Dollar CA 2014
– 50 milliards US Dollar (2015)* Europe Afrique Moyen-Orient**
– 13,46 milliards US Dollars CA 2014
– -1% variation CA 2014/2013 = CA 2015*