Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Réseaux - Machines compactes – Yanmar relance Schaeff sur les chantiers européens

Machines compactes – Yanmar relance Schaeff sur les chantiers européens

20 janvier 2017
<span>Machines compactes</span> – Yanmar relance Schaeff sur les chantiers européens

Après avoir racheté la division « Machines compactes » de Terex Corporation en Allemagne en octobre dernier, le groupe japonais Yanmar relance la marque allemande Schaeff sur le marché européen.

Pour commencer, l’entreprise commercialisera trois nouvelles machines motorisées Euro Stage IV au premier trimestre sous la célèbre estampille : une pelle sur pneus (TW95), une midi-pelle (TC125) et une chargeuse (TL120) assemblées par l’usine de Crailsheim. Côté mini-pelles et autre annonce, Schaef s’enrichit de deux modèles (TC08 et 10). « Une belle manière pour l’entreprise de fêter son quatre-vingtième anniversaire », souligne un communiqué.

« Le nom Schaeff évoque des machines de construction compactes mises au point et fabriquées en Allemagne. Depuis toujours, la société s’impose comme un véritable pionnier dans ce segment. Avec Yanmar, nous comptons bien poursuivre cette tradition », s’enthousiasme Peter Hirschel, gérant de Yanmar Compact Germany. Il compte sur l’aura de la marque pour la faire renaitre durablement : « Schaeff est quasiment la seule marque de machines de construction à posséder une telle charge émotionnelle. » Autre raison, plus pratique, qui retiendra certainement l’attention des concessionnaires et des utilisateurs : « Notre centre de pièces de rechange à Rothenburg fait partie de la famille Yanmar, ce qui garantit un excellent approvisionnement en pièces de rechange ».

Côté production, l’enthousiasme est aussi de rigueur, compte tenue des possibilités de collaboration qui se dessinent. « Ces dernières années, rappelle Peter Berger, directeur de l’unité de Crailsheim, nous avons oeuvré à faire de notre usine un site de production moderne (…). Nos processus de fabrication s’appuient sur le système de production japonais de Toyota qui vise en priorité une amélioration de la productivité, de la qualité et de la sécurité sur le lieu de travail. Ce souci commun de perfectionnement des processus nous rapproche énormément de nos collègues japonais. En matière de production, de qualité et de logistique, nous parlons le même langage ».

J.D