Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Réseaux - Distribution-location – Les professionnels du cantonnement mobile se rapprochent du DLR

Distribution-location – Les professionnels du cantonnement mobile se rapprochent du DLR

5 janvier 2018
<span>Distribution-location</span> – Les professionnels du cantonnement mobile se rapprochent du DLR

Le Syndicat national des professionnels du sanitaire mobile (SNPSM) s’est rapproché de la Fédération des matériels de construction et de manutention (DLR). La structure juridique du SNPSM a été dissoute et une commission « Sanitaires et unités mobiles » formée au sein du DLR. Patricia Crespin, responsable « Réglementation et institutionnels » du syndicat, a été chargée de la gérer en attendant la nomination d’un président fin janvier.

Cette organisation a été créée par les loueurs de cabines sanitaires mobiles (caravanes, roulottes, vestiaires, base-vie…), des prestataires de service et des fabricants en 2008. Les constructeurs et les loueurs de véhicules autonomes de cantonnement (bases-vie mobiles, unités mobiles de décontamination) l’ont rejoint en 2013. Au total, le SNPSM compte 22 adhérents qui représentent 80% de l’activité de leur profession en France.

« Nous souhaitons entamer la prochaine décennie en passant à la vitesse supérieure ! (…) Ce rapprochement nous permet d’élargir nos champs d’actions et de profiter des services d’une organisation structurée », justifie Patricia Crespin.

« Après l’Union française du levage, l’Association des constructeurs industrialisées et modulaires, les loueurs de grues à tour et le Syndicat des professionnels des monteurs et dépanneurs de grues, ce nouveau rapprochement démontre la volonté de la Fédération de grandir intelligemment, dans un contexte de rapprochement des branches, en s’appuyant sur des organisations professionnelles qui exercent leurs activités selon une même typologie de clients », lui fait écho Hervé Rebollo, délégué général du DLR.

C’est effectivement pour améliorer leur représentativité vis-à-vis des institutions (ministères, Carsat, OPPBTP…), des organisations professionnelles et des organismes certificateurs, mais aussi pour renforcer leur notoriété et insister sur l’utilité des cantonnements mobiles sur les chantiers (présence de sanitaires sur les chantiers notamment), que les adhérents du SNPSM se sont tournés vers le DLR.

J.D