Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Réseaux - Constructeurs – Enrico Prandini succède à Bernd Holz à la présidence du Cece

Constructeurs – Enrico Prandini succède à Bernd Holz à la présidence du Cece

16 janvier 2018
<span>Constructeurs</span> – Enrico Prandini succède à Bernd Holz à la présidence du Cece

De gauche à droite, Enrico Prandini et Bernd Holz, respectivement nouveau président et Président sortant du CECE.

Aux termes de son mandat de deux ans, Bernd Holz cède la place au premier vice-président du comité européen des constructeurs d’engins de chantier (CECE). Professionnel expérimenté, Enrico Prandini entend poursuivre les actions initiées par son prédécesseur et accélérer dans deux domaines.

L’homme est du sérail. Directeur général de Komatsu Italia Manufacturing, Vice-Président des l’association italienne des constructeurs de matériels, Enrico Prandini a fait l’essentiel de sa carrière dans ce secteur, ayant rallié le constructeur japonais dès 1990.

Réglementation et formation. Les deux priorités d’action du nouveau président du CECE confirment les axes stratégiques définis par le passé. Elles constituent des enjeux forts pour le secteur, qui entend fidéliser ses clients grâce à une vision commune, gage de compétitivité et de pérennité.   Les changements technologiques, la pénurie de compétence humaine et les défis découlant de la construction numérique, avec l’avènement du BIM, doivent également être pris en considération tout au long de la chaîne de valeur de cette industrie.

« Dans les prochaines années, nous voulons renforcer les discussions avec Bruxelles », indique Enrico Prandini, « cela commence dès février prochain, avec les journées de l’industrie européenne ». Au programme, une réflexion commune entre les industriels de la construction et les fabricants de matériels pour les chantiers autour des enjeux de la transformation digitale de l’économie.

Autre thème sur sa feuille de route, la meilleure reconnaissance du secteur par les instances politiques européennes. Un travail d’autant plus stratégique, que les élections du prochain parlement interviendront en 2019 et qu’une nouvelle équipe prendra la tête de la Commission européenne. Un rendez-vous que le nouveau président du CECE veut mettre à profit pour mieux faire connaître le comité et son poids au niveau européen. Fédérant  quelque 1 200 fabricants de matériels réalisant un chiffre d’affaires de 40 milliards d’euros, le CECE représente plus de 300 000 emplois directs en Europe.

Pour cela, il compte poursuivre le travail déjà amorcé qui consiste à promouvoir un marché libre et harmonisé dans une Europe moins stricte en termes de règlementation. Enrico Prandini est en convaincu : ce qu’il faut éviter, c’est trop de complexité dans les lois et réglementation qui ne sont pas nécessaires ».

J-N.O