Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Réseaux - Constructeurs – Citerneo se développe

Constructeurs – Citerneo se développe

16 mars 2017
<span>Constructeurs</span> – Citerneo se développe

Nouvelle citerne, extension de l’outil de production et renforcemment des équipes techniques : 2016 aura été très active pour le fabricant français de la citerne souple, lequel envisage d’ouvir un deuxième usine d’ici à 2022.

citerneo-2000m3-citerne-2« Le mois de janvier 2017 est le meilleur de notre histoire, plus de deux fois supérieur à celui de l’an dernier, qui dépassait déjà nos objectifs », se réjouit Didier Supply, président-fondateur de Citerneo. Cette année, le groupe spécialisé dans la fabrication de citernes souples envisage de franchir le cap des 5 millions d’euros de chiffre d’afffaires avec une gamme qu’il a complété au début de l’an passé en lançant la première citerne souple autoportante de 2000 m3,

Dans une conjoncture nationale et internationale qui lui est favorable, l’entreprise, qui a renforcé ses équipes de production et mis en place un laboratoire l’an passé, prévoit de porter son effectif à plus de trente salariés dans les mois à venir.

Installé à Amboise depuis 2012, le groupe a investi 800 000 euros pour étendre son unité de production de 1 900 m2. « L’agrandissement et le perfectionnement de notre usine concrétisent notre politique de développement commercial fondée sur une production 100% française et des innovations perpétuelles, indique Didier Supply. Nous avons fait le choix de toujours localiser notre production en France. Nous favorisons ainsi l’emploi local, cultivons la transparence auprès de nos clients et garantissons un management de la qualité irréprochable. C’est un choix personnel parfaitement assumé, et nos nombreux clients s’y retrouvent. »

Le président fondateur de Citerneo ajoute : « Nous produisons de plus en plus de gros volumes, c’est-à-dire des citernes de plus de 1000 m3 et jusqu’à 2000 m3, pour le moment. (…) Face à cette demande en pleine expansion, nous prospectons déjà pour ouvrir un second site de production, toujours en France, avant 2022 ».

J.D