Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Travaux publics – Ventes de matériels en France : les trois chiffres qu’il faut retenir pour l’année 2017

Travaux publics – Ventes de matériels en France : les trois chiffres qu’il faut retenir pour l’année 2017

20 février 2018
<span>Travaux publics</span> – Ventes de matériels en France : les trois chiffres qu’il faut retenir pour l’année 2017

Sans surprise, les ventes de matériels pour la construction ont progressé l’année dernière. Tous les segments du marché sont orientés à la hausse. Dans ce contexte, trois chiffres permettent de mieux appréhender le marché, ses évolutions à court terme et  ses mutations à long terme.

11 574

C’est le nombre de mini pelles vendues en France en 2017. En hausse de 24%, les ventes de mini pelles renouent presque avec leur plus haut historique (11 676 unités en 2007). Cette typologie de machines s’impose désormais dans la famille des matériels compacts, avec plus des deux tiers des volumes (68%). En outre, elle intéresse toujours les loueurs « nationaux », qui ont massivement investi dans cette catégorie de machines l’année dernière. Résultat ? Avec 3 305 unités, en hausse de 30%, les ventes « loueurs », progressent plus vite que le marché. Le poids des grands réseaux de location (ventes directes loueurs), se confirme, avec en 2017, 4 321 machines compactes vendues, contre 3 347 en 2016. En progression de 29%, ce segment de clients est particulièrement dynamique, alors que les ventes réalisées dans les autres réseaux restent dynamiques.

494

En contraction de 12%, les ventes de chargeuses pelleteuses passent sous la barre symbolique des 500 unités. Un phénomène structurel, le concept de cette machine polyvalente, ne séduisant plus. De nouvelles configurations de machines, dont les pelles Midi (1 773 unités en 2017, en hausse de 17%), mais aussi de pelles sur pneus de moins de 11 t (840 unités en hausse de 38%), ont la préférence des exploitants. Cette mutation de produits n’est pas une exception : les grues « city » ont vu leurs ventes s’éroder au profit des chariots élévateurs tout terrain à déport de charge, plus compact, plus polyvalents et plus accessibles. A plus long terme, et considérant la volonté du Seimat* pour promouvoir les pompes à béton et les pompes automotrices en lieu et place de la grue à tour dans le principe constructif du Bâtiment, il sera intéressant de suivre l’évolution des ventes de ces deux catégories.

+ 5200

C’est le nombre de matériels de terrassement qui devraient être commercialisés cette année en France. En progression attendue de 9%**, contre 4% pour les matériels compacts, les gammes « lourdes », bénéficient d’un effet de rattrapage. Si les pelles sur chenilles supérieures à 12 t (2 231 unités en 2107, soit +16), restent le produit phare, les pelles sur pneus de plus de 11 t ont le vent en poupe. Avec 968 unités, leurs ventes, tirées par les travaux urbains dans les grandes métropoles, dont le Grand Paris, enregistrent une augmentation de 25%.

*Syndicat des entreprises internationales de matériels de TP, Mines, Carrière, Bâtiment et Levage.

** Prévisions 2018, source Seimat.

J-N.O

Photo : Après avoir été tirées par le compact, les ventes de matériels bénéficieront aux gammes lourdes, cette année, grâce à un effet de rattrapage.