Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Salon – Tous à Bauma

Salon – Tous à Bauma

8 avril 2019
<span>Salon</span> – Tous à Bauma

Principal salon consacré aux matériels de travaux publics, Bauma se déroule du 8 au 14 avril à Munich. À cette occasion, les fabricants ont tiré de leurs ateliers une kyrielle d’engins flambant neufs. Tour d’horizon des machines à ne pas rater.

(Photo ci-dessus : la pelle minière PC7000 de Komatsu était l’une des attractions de l’édition 2016. © Alex Schelbert / Messe Muenchen)

Dans le secteur des engins de chantier, rares sont les nouveautés qui échapperont à Bauma. À l’exception notable d’Haulotte et de JCB, la majorité des grands constructeurs sont présents du 8 au 14 avril à Munich. Chacun profite de la foire pour dévoiler ses dernières créations, un festival de la mécanique où la palme de la diversité revient sans contestations à Liebherr (stand principal FM.809-813). À domicile, l’industriel expose des produits inédits dans tous ses segments d’activité. Le levage se voit doter quatre grues automotrices, deux sur chenilles et une série sans tirants. Les terrassiers pourront eux découvrir la R 934. Cette pelle de 35 t préfigure la future génération de machines que le groupe assemblera dans son usine de Colmar.

Au-delà de ces avant-premières, chaque spécialiste de l’excavation s’est fendu d’un matériel lourd. Ainsi, Hitachi (stand FN.718) met en avant l’automatisation des tâches avec la ZX210X-6, doté d’un système de guidage conçu par Trimble. Case (stand FN.817) présente la CX300D de 30,5 t, pourvu d’un moteur Tier 4 Final moins gourmand que ces prédécesseurs. Kobelco (stand FN.1016) et Doosan (stand FM.F5/517) ajoutent tous deux à leur catalogue des références de 80 tonnes, respectivement la SK850LC-10 et la DX800LC-5B. Dans un autre domaine, le second lance aussi la DX250WMH-5. Cette pelle de manutention sur pneus, spécialement pensée pour les activités liées aux déchets, est équipée d’une flèche droite et d’un bras col-de-cygne. Chez Caterpillar (stand principal B.102-106), c’est le bouteur DX6E qui retiendra l’attention. Celui-ci intègre un système d’entraînement électrique, une première pour le groupe américain. Quant à Komatsu (stand principal C6.222-233), il étrenne une nouvelle série de chargeuses sur pneu.

L’aube électrique

Chez les poids légers, l’heure est aux batteries. Précurseur en la matière, Wacker Neuson (stand FN.915) poursuit l’électrification de ses gammes. La mini-pelle sans déport EZ17e et le motobasculeur DW15e comptent parmi les principales attractions de son pavillon. Ils sont accompagnés de la plaque vibrante AP2560e et du pilonneur AS60e qui tournent tous deux à l’électron. De son côté, Takeuchi (stand FN.1116/2) affiche la TB220e, sa dernière mouture de mini-pelle à accumulateurs. Ce type d’engins fait aussi son apparition sur les stands d’Hidromek (stand C5.427-449), de Volvo Construction Equipment (stand principal FM.714) et de Bobcat (stand FN.820). Dans la même famille, mais propulsée au Diesel, Yanmar (stand FN.1017/2) lance la ViO23-6, 2,3 t sur la balance équipée d’un moteur Phase V.

Dans l’espace réservé à l’élévation de personne, le temps est aussi au changement d’énergie. Genie (stand FM.711) a dévoilé la nacelle-ciseaux électrique GS-4655, dont la hauteur de travail se monte à 16 m en intérieur. La marque américaine prévoit aussi de commercialiser en 2020 une nacelle articulée hybride, la Z-45FE, 16 m sous la toise. La société JLG (stand FS.904/5) a pour sa part amené des déclinaisons à batteries des modèles 340AJ, 450AJ et 520AJ.

Chaque détail compte

Au rayon des compacteurs, Ammann (stand FS.909) renouvelle ses moteurs et perfectionne ses machines. Les rouleaux tandem léger ARX Series 2-2 Tier 4 Final illustre ce mouvement. Compatible avec les dernières exigences européennes, ils possèdent également une nouvelle articulation qui donne la possibilité de décaler rapidement la bille. Dans la même veine, Mecalac (stand FN.919/1) sort le TV1200, un compacteur à rouleau vibrant où un manche remplace le volant.

Les chariots télescopiques ne sont pas en reste. Merlo (stand FS.1108/3) a refondu ses gammes Roto et Panoramic en trois segments, plus ou moins riche en options. Entre autres exemples, la série Roto Advance, la plus perfectionnée, comprend une cabine basculable et un manche de pilotage. Cette révision est complétée par la sortie de plusieurs machines qui viennent affiner l’offre de l’industriel. On distinguera dans ce panel le P120.10 HM, un chariot destiné aux opérations lourdes. Sa capacité de levage maximal s’élève à 12 t. Son concurrent Manitou (stand FS.908/1) s’intéresse également à ce marché. Il a conçu le MHT 12330 qui atteint les 33 t de capacité.

Enfin, le spécialiste des chantiers routiers Wirtgen (stand FS.1010-1111) a pris soin d’imaginer des produits inédits pour toutes ses marques. Vogële présente ainsi le finisseur Super 3000-3i et Hamm la série de compacteurs HP. Propriétaire du constructeur, le groupe John Deere a même décidé d’apporter quelques machines de sa Division construction. Cette présence laisse augurer un possible retour sur le marché européen.

M. D.