Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Rencontres de la sécurité – Loxam mobilise ses clients et partenaires pour progresser

Rencontres de la sécurité – Loxam mobilise ses clients et partenaires pour progresser

15 juillet 2019
<span>Rencontres de la sécurité</span> – Loxam mobilise ses clients et partenaires pour progresser

La technologie au service de la sécurité. C’est sur ce thème que le loueur a proposé à un panel de clients et fournisseurs de débattre afin de réfléchir à l’amélioration de la sécurité de l’ensemble des parties prenantes.

Pour cette deuxième édition des Rencontres de la sécurité, cinq axes de travail ont été proposés qui sont autant de gisements de progrès : la numérisation de la maintenance des ateliers, la dématérialisation des modalités d’intervention, la data au service de la prévention, les aléas de livraison et la réalité virtuelle comme outil de formation à la conduite d’engins. « La culture de la sécurité, qui fait partie de l’ADN du groupe, est bâtie sur trois piliers que sont les processus, la formation et le contrôle », rappelle Stéphane Hénon, Directeur Général du groupe Loxam. « L’organisation homogène et processée de la société comme la démarche de certification participent de cette gestion de la sécurité. Le traitement de la donnée, l’intelligence artificielle, la réalité virtuelle sont des vecteurs de progrès pour nos collaborateurs comme pour nos clients. La transformation digitale du groupe, qui constitue un levier d’amélioration de la sécurité, est facteur d’optimisation de l’expérience client ». Afin de garantir la sécurité de ses collaborateurs et de ses clients, le loueur s’engage et investit dans les technologies avancées pour prévenir les risques, repérer les presque-accidents et atténuer les conséquences d’un incident.

Stéphane Hénon, Directeur Général du groupe Loxam : « Nous avons la volonté d’intensifier ces rencontres avec clients et fournisseurs ».

Brain storming

Le travail en ateliers a permis de dégager, pour chacune de thématiques proposées, quelques idées forces partagées lors des échanges et à même de contribuer à l’amélioration de la sécurité. Ainsi, dans le domaine de la documentation des matériels, qui inclut réglementairement le certificat CE, le manuel d’utilisation et la VGP, la digitalisation de ces documents, gage de diffusion élargie et d’actualisation en temps réel, est également porteuse de support adaptés aux jeunes (tutoriel , vidéo,…). Dans le domaine de la dématérialisation de la gestion d’intervention sur site, l’outil déployé par Loxam doit permettre d’améliorer l’information à l’adresse du technicien déporté mais aussi du client (statut de la machine, modalités d’utilisation,…). L’outil peut également contribuer à la génération de rapports sur les éventuels problèmes rencontrés sur la machine (utilisation « anormale »), dégradant les conditions de sécurité. La détection de l’utilisation à risque d’équipement et la transmission de l’information, commande de prévenir, en priorité, l’utilisateur, mais aussi le responsable du chantier. La détection de l’utilisation d’une machine à ses limites doit participer d’une démarche préventive élaborée sur le traitement de la donnée. La digitalisation des opérations de transport, en cours chez Loxam dans les principales métropoles françaises, est facteur de sécurité. Le chauffeur, le collaborateur le plus isolé dans l’organisation du groupe, est localisé en temps réel, bénéficie d’une prise en charge de la gestion de ses livraisons tout au long de sa journée.

Les Rencontres de la Sécurité Loxam 2019 permettent aux responsables QSE/HSE/Sécurité/Prévention, coordinateurs et décideurs d’échanger sur les grands enjeux de la prévention liés à la location et la l’usage des matériels .

Les échanges ont permis de détecter le besoin de lui fournir des consignes types, de renseigner précisément l’adresse du chantier (les coordonnées GPS), d’identifier les personnes habilitées sur le chantier à signer le bon de livraison (ou d’enlèvement), d’élargir les plages horaires et de mieux informer l’exploitant de l’état d’avancement de la livraison. La digitalisation offre des possibilités d’amélioration en matière d’état des lieux de la machine, du contrôle de conformité Matériel ainsi que pour la preuve de passage. Enfin, le potentiel de la réalité virtuel dans le domaine de la formation à la conduite d’engins est avéré et semble faire consensus. Outil de découverte pour les nouveaux arrivants, c’est également un support pour les encadrants et un moyen de sensibilisation des personnes à risque. Outil de prévention à part entière, c’est aussi un support pour des journées thématiques dédiées à la formation personnalisée.

Thierry Lahuppe, Directeur Matériel du groupe Loxam : « La richesse des échanges et l’esprit de co-construction confirment l’intérêt de la démarche »

J-N.O

Photo : L’édition 2019 a placé « La technologie au service de la sécurité » au coeur des débats.

Loxam : la démarche Sécurité en chiffres

75 000 VGP/an

100% des VGP réalisées en agence

13 000 matériels connectés

+ 200 000 étiquettes NFC

22 000 heures de formation délivrées/an

1 900 000 contrôles Départ-Retour / an