Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels, Réglementation - Réglementation – Les dispositifs « stop & start » pour matériels de chantiers reconnus dans le cadre des certificats d’économie d’énergie

Réglementation – Les dispositifs « stop & start » pour matériels de chantiers reconnus dans le cadre des certificats d’économie d’énergie

4 février 2020
<span> Réglementation <span/>–  Les dispositifs « stop & start » pour matériels de chantiers reconnus dans le cadre des certificats d’économie d’énergie

L’arrêté du 10 janvier 2020, entré en vigueur dès le 31 janvier dernier, reconnait en effet les dispositifs « stop and start » dans le cadre des certificats d’économie d’énergie pour les engins automoteurs non routier neuf, acheté ou loué, doté d’un moteur thermique équipé du dispositif.

Sont éligibles, les catégories de matériels suivantes : chariot télescopique tout-terrain, chariot de manutention à mât, nacelle, fraiseuse, finisseur, niveleuse, compacteur et stabilisatrice de sols, mini-pelle (<6t), chargeuse télescopique, pelle sur chenilles ou sur pneus (>6t), chargeuse sur chenilles ou sur pneus, chargeuse-pelleteuse, chargeuse compacte à direction par glissement ou sur pneus, tombereau articulé ou rigide et bouteur. L’arrêté indique aussi le modèle d’attestation sur l’honneur fixant la liste des éléments d’une demande de certificats d’économies d’énergie et les documents à fournir par le demandeur comme la photographie lisible de la plaque « constructeur » de l’engin concerné.

Mise au catalogue

Pour rappel, le dispositif des CEE repose sur l’engagement d’un éligible (fournisseur d’énergie) d’apporter préalablement à la réalisation de l’opération, une contribution incitant le bénéficiaire à la réalisation de celle-ci et à la contractualisation de cette contribution. Le montant de la contribution est librement fixé par l’acteur éligible dans le cadre du processus d’incitation qu’il met en place pour valoriser l’opération. Si la « mise au catalogue » d’une fiche standardisée par un acteur éligible est de son propre choix et n’a rien d’obligatoire, la publication de cette nouvelle fiche va probablement amener certains éligibles intéressés à développer des partenariats pour permettre de valoriser cette opération.
J-N.O
Photo : La mobilisation dès 2015 d’Evolis, en étroite association avec les industriels de la mécatronique (Artema), a permis la création d’une nouvelle fiche associée aux opérations standardisées d’économie d’énergie.