Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Rabotage – Une configuration atypique pour fondations spéciales

Rabotage – Une configuration atypique pour fondations spéciales

13 mars 2017
<span>Rabotage</span> – Une configuration atypique pour fondations spéciales

Spécialisée dans le rabotage vertical depuis 2001, la société CBVTP (Construction Bernard Vivier Travaux Publics) a conçu une configuration spéciale à partir d’une pelle Hyundai 380lC-9A.

La pelle hydraulique mise en œuvre sur le chantier du parking sous-terrain de Confluence à Lyon, s’inscrit dans la tradition d’innovation de l’entreprise qui, dès 1990, mettait au point son premier bras caméléon permettant de travailler jusqu’à 27 m de profondeur. En 1994, l’entreprise dépose un Brevet (N° 94 12763 délivré par l’INPI le10/01/97) concernant l’invention d’une raboteuse circulaire à plateau.

Depuis, il n’a eu de cesse de transformer ses machines telle que la pelle HYUNDAI 380LC-9A qui était, entre autre, présente sur le grand chantier du parking sous-terrain de Confluence à proximité du musée du même nom.

Afin de réaliser des travaux de grandes profondeurs, les entreprises de Travaux Publics utilisent des grues télescopiques ou des pelles caméléon, matériels limités en profondeur qui, au-delà de 25 mètres, se révèlent inopérants. En outre, les capacités de benne sont limitées. Sur la pelle en opération, un entraînement à câbles qui descend la benne hydraulique a été installé. Les flexibles suivent la benne et remontent, avec une synchronisation câble-flexible.

Dans cette configuration brevetée ayant nécessité quelque 400 heures de travail, la benne peut descendre ainsi jusqu’à 52 mètres. L’opérateur visualise la descente, le chargement de la benne et la remontée sur un écran de 17 pouces grâce à une caméra zoom.

Pour tous ces travaux, le dirigeant a acquis des machines du fabricant Hyundai auprès du concessionnaire local Curty Matériels SAS. A ce jour, il exploite les modèles R 290 LCR – 3, R140 LCR -7, R80 CR – 9 A, R125LC-9 A, R180 LC-9 A, R380 LC -9 A et deux R80LC-9.

Six de ces machines ont été mobilisées pour le chantier où elles travaillaient en moyenne 8 heures par jour :

  • Deux pelles R80LC-9, équipées de pinces pour la mise en place des tubes de forage,
  • Une R140 LCD-7 pour la manutention du vérin pour la mise en tension des tirants,
  • Une R125LCD-9 A équipée d’une raboteuse et d’un BRH pour le rabotage et le recépage des parois moulées,
  • Une R180 LCD-9A, louée sans chauffeur pour divers manutention, pose des buttons  et petit terrassement.

La R 380 LC -9 A, est louée à Forézienne, avec un chauffeur CBVTP pour le terrassement fond de fouille de 15 à 18 mètres, l’entreprise intervenant en qualité de sous traitant du groupement Eiffage (recépage des parois moulées) et Forézienne (terrassement grande profondeur), au sein duquel figure également l’entreprise Spie Fondations.

J-N.O

Photo : CVBTP intervient sur un marché de niche : le rabotage vertical