Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Pneumatiques – Comment Continental se positionne sur le segment Génie Civil

Pneumatiques – Comment Continental se positionne sur le segment Génie Civil

4 octobre 2019
<span> Pneumatiques <span/> – Comment Continental se positionne sur le segment Génie Civil

En tant que nouvel entrant, le manufacturier a opté pour une offre courte, concentrant l’essentiel du potentiel des besoins en pneumatiques Génie Civil. Explication avec Julien Berton, référent Génie Civil pour le marché français chez Continental, en charge du support technique.

La marque, qui est arrivée sur ce segment de marché en 2015, cible les tombereaux rigides avec le produit RDT-Master proposé en 2 types de gommes -Standard et la nouveauté Cut Resistant- ainsi que les articulés et chargeuses sur pneus avec les produits. Son offre Produit s’accompagne de prestations : conseil sur choix des gommes, préconisation des modèles et des pressions, sont assurés par la marque, la mise en œuvre de l’équipement étant confiée à des réseaux spécialisés.
« Au-delà de la gamme, nous nous efforçons de nous différencier par notre capacité à proposer des solutions attendues par les exploitants telles que la surveillance de pression de série, le suivi de parc pris en charge par la télématique puis exploité via un portail web, le reporting d’usure mais aussi des outils d’études de flottes permettant d’optimiser l’exploitation du pneu avec un outil dédié », explique Julien Berton. « Cela d’autant qu’une surveillance du pneumatique permet à la fois d’économiser du carburant et d’économiser le pneumatique et de maximaliser le taux d’engagement du matériel. Nos clients, qui utilisent tout le potentiel de gomme d’un pneu avant de procéder à son remplacement sont plus sensibles à l’intérêt de surveiller les pressions. Ils savent que c’est la première source d’économie et que c’est le gage d’un pneu bien utilisé. Ils sont également plus vigilants sur l’état des zones d’évolution –pistes, plateformes,…- des engins qui a un effet direct sur la durée de vie du pneumatique ». Tous cherchent à augmenter la rentabilité du poste pneumatique sur les matériels de génie civil. Comme le souligne Julien Berton, « la tendance à l’externalisation de ces prestations suppose de disposer d’une réelle expertise dans la mise en œuvre de pneumatiques et leur suivi technique. La sélection des prestataires se fait par rapport à cette capacité à apporter ce service et à générer des économies au niveau du coût d’exploitation ».

Julien Berton, référent Génie Civil pour le marché français chez Continental : « Pour bien sélectionner son pneu Génie Civil, il faut auditer le parc Matériel et le site, définir avec l’exploitant le besoin et l’offre de service associée et enfin, suivre l’exploitant et l’opérateur.

Polyvalence

La demande évolue vers des pneus plus polyvalents dans différents usages, à l’instar d’un pneu pour chargeuse à qui l’on demandera de faire de la distance mais aussi du chargement client avec un pneu suffisamment résistant pour aller nettoyer le carreau après un tir de mine. Une évolution à mettre sur le compte d’une optimisation des parcs chez les carriers comme chez les terrassiers, à laquelle les manufacturiers doivent s’adapter. Les exploitants cherchent à avoir le moins de machines en parc, ils privilégient le caractère multifonctions d’un matériel, en recherchant la plus grande polyvalence. Pour les fournisseurs de pneumatiques, l’enjeu est de répondre avec un produit capable de remplir ses différentes missions, sans compromettre les performances. «Dans ce contexte, il est évident que l’on peut perdre certains traits de la performance mais on peut également en gagner d’autres, tout est une question de compromis », admet Julien Berton. « Dans tous les cas, nos préconisations sont définies sur mesure, pour chaque client, voire pour chaque site. En phase de conquête du marché, nous pouvons nous engager sur une durée de vie, estimée au cas par cas, à l’issue de l’étude de site et que nous exprimons en coût horaire et en cout d’exploitation, cela pour tranquilliser l’exploitant ».
J-N.O

Photo : L’offre se concentre sur les matériels à fort potentiel.