Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Pelles – Hidromek : une gamme à rayon court pour 2017-2018

Pelles – Hidromek : une gamme à rayon court pour 2017-2018

16 septembre 2016
<span>Pelles</span> – Hidromek : une gamme à rayon court pour 2017-2018

Le constructeur turc Hidromek déclinera sa gamme de pelles traditionnelles à travers une nouvelle ligne de machines à rayon court en 2017 et en 2018. Des machines qui seront assemblées dans sa nouvelle usine d’Ankara.

Hervé Doll, directeur France : « Hidromek est aujourd’hui le quarante-sixième acteur mondial parmi les constructeurs de machines de travaux publics et entend bien rapidement devenir encore plus attractif. »

Hervé Doll, directeur France : « Hidromek entend bien rapidement devenir encore plus attractif. »

Hidromek produit déjà une gamme de pelles sur pneus et sur chenilles de 14 à 50 t, une ligne de pelles sur pneus de 14 à 20 t et une autre de trois tracto-pelles, détaille Hervé Doll, directeur France, en précisant : « Hidromek entend bien rapidement devenir encore plus attractif. Il poursuit donc sa progression en fabriquant de nouveaux produits complémentaires à la gamme existante. » Après le rachat de l’usine thaïlandaise Mitsubishi Motor Grader Division en février 2014 pour créer Hidromek Sud-Est Asie – sa première opération de croissance externe –, le constructeur produit également une série de trois niveleuses à ses couleurs pour les marchés non régulés. L’industriel turc a acquis également de 1,2 millions de m2 à Ankara il y a un an et demi pour y construire une quatrième usine, la cinquième étant basée à Izmir. Cette usine sera opérationnelle au début de 2017, indique Hervé Doll. Hidromek y fabriquera une gamme de cinq chargeuses à pneus de 1 à 5 m3. Il s’apprête à y « décliner » sa gamme de pelles hydrauliques à rayon court en 2017 et 2018 : mini-pelle de 6 t, midi-pelles de 8, 10 et 14 t, intermédiaire de 14, 16, 18 et peut-être 20 t. Cœur de cible : les entreprises de travaux publics. La philosophie qui guide la mise au point de ces nouveaux modèles tient en deux mots : fiabilité et qualité. L’industriel contrôle la fabrication d’une partie de ses composants (acier, cabines, vérins…), il se procure les autres auprès de fournisseurs éprouvés (ponts, moteurs, boîtes de vitesse, hydrauliques…), explique le directeur France. Précision, les machines seront testées six mois en Turquie avant d’être distribuées en Europe. Dernier paramètre à prendre en compte : l’efficacité du service après-vente de la marque et d’un service de pièces de rechange installé à Barcelone, en Espagne. Sachant, souligne Hervé Doll, que les engins seront conçus avec la volonté qu’ils tombent en panne le moins souvent possible.

J.D