Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Matériels de chantier – Quelles perspectives pour le marché européen ?

Matériels de chantier – Quelles perspectives pour le marché européen ?

4 novembre 2019
<span>Matériels de chantier </span> – Quelles perspectives pour le marché européen ?

Le ralentissement observé sur deux des principaux marchés en Europe et la fin d’un cycle de cinq années de croissance laissent augurer une demande en repli à moyen terme. Décryptage.

L’année 2018 marquera le retournement de la tendance, que l’année en cours confirmera. La baisse est contenue, la contraction de l’Allemagne et du Royaume Uni n’étant pas compensé par la reprise des marchés d’Europe du sud. Les trois prochaines années devraient donc voir les volumes commercialisés sur le « vieux continent », baisser légèrement avant une reprise attendue en 2023. A plus de 150 000 unités, le marché reste solide. Sur un marché mature, la prépondérance des pelles hydrauliques, toutes catégories confondues ne se dément pas. Avec les chargeuses sur pneus et les chariots élévateurs à déport de charge, cette typologie de matériels truste 94% des ventes en volume. A elles seules, les pelles compactes représentent 40% de ce potentiel. En outre, elles continuent de gagner des parts de marché, comme les chariots élévateurs tout terrain à déport de charge. A contrario, les chargeuses-pelleteuses comme les chargeurs compacts poursuivent leur repli.

Déficit

Dans les prochaines années, la croissance proviendra principalement du Sud. Après avoir été sévèrement touchés par la crise financière, les pays méditerranéens redressent la tête, bien que les volumes considérés restent modestes. L’Europe du Nord et centrale, qui a renoué avec ses plus hauts historiques, devrait également marquer le pas. Dans ce contexte, l’un des grands enjeux qui se pose pour les fabricants européens est de tenir leur rang à l’échelle mondiale. La contraction de leur marché domestique et la nouvelle géographie des marchés, explique que le solde net entre les exportations et les importations ne s’inverse. La localisation de la production en Asie, où se concentre l’essentiel des marchés en croissance, favorise cette proximité géographique autant qu’elle pénalise les Européens.
J-N.O
Photo : Le déplacement des marchés explique que le poids de l’industrie européenne recule à l’échelle mondiale.