Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Matériel compact – Mecalac : compacité et polyvalence

Matériel compact – Mecalac : compacité et polyvalence

11 octobre 2016
<span>Matériel compact</span> – Mecalac : compacité et polyvalence
Patrick Brehmer, responsable design, product management et marketing de Mecalac : « La compacité et la polyvalence sont les composantes principales de l’ADN de Mecalac. La compacité ne se limite pas au rayon arrière, elle concerne aussi la compacité avant et au travail. Ces trois notions font la sécurité et la performance sur le chantier. Grâce à l’équipement Mecalac, la compacité n’est plus antinomique avec la performance de levage et la sécurité, à travers la visibilité. »

Patrick Brehmer, responsable design, product management et marketing de Mecalac : « La compacité et la polyvalence sont les composantes principales de l’ADN de Mecalac. La compacité ne se limite pas au rayon arrière, elle concerne aussi la compacité avant et au travail. Ces trois notions font la sécurité et la performance sur le chantier. Grâce à l’équipement Mecalac, la compacité n’est plus antinomique avec la performance de levage et la sécurité, à travers la visibilité. »

« La compacité et la polyvalence sont les composantes principales de l’ADN de Mecalac », assure Patrick Brehmer, responsable design, product management et marketing. Compacité à l’arrière au contrepoids : les pelles sur pneus et/ou sur chenilles de la marque, 12MTX et 714MWE, offrent un rayon arrière de 1,38 m et de 1,60 m. Compacité à l’avant : « Le rayon de giration minimum de l’équipement replié est identique à celui du contrepoids, ce qui n’est pas le cas du déport pied de flèche », éclaire Patrick Brehmer. La flèche est implantée sur le côté de la cabine, elle peut être ramenée derrière la tourelle : l’équipement reste dans le rayon de giration. Compacité au travail : un déport pied de flèche prend beaucoup de place à l’avant lorsque l’on travaille près de la machine au niveau du sol. « Avec un rayon mini, un équipement standard monoboom ou en trois parties dépasse de 2 ou 3 m par rapport au godet, explique son porte-parole. Chez Mecalac, l’équipement reste derrière l’accessoire et revient sur le côté de la cabine. » Un facteur de sécurité sur les chantiers encombrés.

La compacité est liée à l’implantation de la tourelle sur le châssis et à celle de l’équipement sur la tourelle. Sur la 714MWE, celle-ci est situé au centre du châssis pour avoir la même compacité côté lame et côté stabilisateurs. L’équipement fait office de contrepoids naturel derrière l’arête de basculement, lame ou pneus, ce qui augmente la performance de levage. La compacité n’est pas antinomique avec la performance ni avec la sécurité (à travers la visibilité) ni avec l’accessibilité au moteur, souligne Patrick Brehmer. Tout repose sur une implantation optimum des composants. Sur la 12MTX, la ligne de contrepoids très basse et des surfaces vitrées importantes donnent une visibilité directe sur l’aire de travaux. Idem sur la 714 MWE dont la hauteur et la forme de capot plus ramassé offre la même visibilité. Sur cette machine, le moteur est en position latérale, le contrepoids ne fait donc pas obstacle à son accès.

Côté polyvalence, l’objectif est clair : « Etre le seul engin sur le chantier. » Pelle, chargeuses, télescopique et porte outil à la fois. Cet engin multifonction peut creuser, charger, manutentionner et porter des accessoires. Chacune de ces fonctions doivent être plus efficaces que les machines remplacées et se renforcer les unes les autres. La pelle à déport intégré dans la flèche se distingue par sa compacité et son amplitude de travail. La chargeuse, par ses possibilités de chargement statique (bras articulé) et de déchargement en rotation (bras pivotant), de charge (500-1 200 l) et de hauteur de déversement (3,50 à 4 m). Grâce à un vérin placé en dessous du bras, l’engin conjugue aussi force de creusement et de levage. « C’est le seul engin à poser une palette en négatif, s’enorgueillit Patrick Brehmer. Grâce au déport intégré, il peut donner un angle à la palette et corriger un dévers si le camion est incliné. »

Véritables porte-outils, les machines des gammes 12MTX et MCR  sont équipées de deux circuits hydrauliques : l’un pour l’équipement, l’autre pour la translation. Emblématique de l’approche de la marque en matière de compacité et de polyvalence, la ligne MWR qui sera commercialisée l’an prochain. « Elle apporte la stabilité, l’accessibilité et la simplicité de conduite », indique le représentant de Mecalac. Le châssis et la tourelle ont été redessinés pour abaisser le centre de gravité et améliorer la stabilité statique et dynamique. La cabine est placée à une hauteur intermédiaire entre celle d’une pelle sur pneus et d’une pelle sur chenilles pour en faciliter l’accès ; le réservoir, descendu à hauteur d’homme pour simplifier la maintenance. L’équipement (MCX, MCR) et le double circuit hydraulique assurent la polyvalence.

J.D