Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Matériel compact – Manitou : réduire le coût global de possession

Matériel compact – Manitou : réduire le coût global de possession

13 octobre 2016
<span>Matériel compact</span> – Manitou : réduire le coût global de possession
Kevin Arnou, chef de produit de la gamme de chariots télescopiques fixes de Manitou : « Manitou travaille sur la compacité de ses machines avec la volonté d’en garantir le confort d’utilisation et la sécurité. Pour y parvenir, la société s’appuie sur l’innovation, avec le souci d’en réduire le coût global de possession. »

Kevin Arnou, chef de produit de la gamme de chariots télescopiques fixes de Manitou : « Manitou travaille sur la compacité de ses machines avec la volonté d’en garantir le confort d’utilisation et la sécurité. Pour y parvenir, la société s’appuie sur l’innovation, avec le souci d’en réduire le coût global de possession. »

Pour répondre à la demande de ses clients sur les chantiers urbains, Manitou a dévoilé au dernier salon Bauma la machine la plus compacte de sa gamme après le MT 625 – levage de 2,5 t à 6 m de hauteur. Le MT 420 New Buggy, qui sera commercialisé début 2017, affiche 1,49 m de largeur, 1,90 m de hauteur et 3,65 m de longueur au tablier et lève 2 t à 4 m, présente Kevin Arnou, chef de produit de la gamme de chariots télescopiques fixes. Sur l’essentiel, le constructeur travaille sur la compacité de ses engins, leur sécurité et leur confort. L’innovation est au centre de cette démarche qui vise aussi à simplifier l’utilisation et l’entretien de la machine, à réduire le coût global de possession. Le MT 420 reprend 70 % des composants du MT 625 dans un gabarit encore plus compact et améliore le chariot le plus compact de la marque jusqu’en 2005 (BT 420). Pour cela, il a fallu réduire ou modifier certains composants : la tête de flèche a été déportée vers le centre la machine par exemple. Mais la cabine et le tableau de bord et le joystick ont été repris pour assurer le confort de l’opérateur.

La sécurité passe par l’amélioration de la visibilité périphérique, grâce au déport de la tête de flèche, mais aussi de la maniabilité et de la stabilité, grâce à la répartition équilibrée des éléments et le contrepoids arrière. Sur ce segment de machine, Manitou souhaitait se différencier à travers la hauteur et la capacité de levage : la première permet de charger et décharger un camion des deux côté, ou de lever une charge au premier étage ; la seconde, de travailler en déport. Un deuxième modèle offrant une capacité de 2,5 t sera commercialisé dans le milieu de l’année prochaine à l’attention des utilisateurs qui veulent un déport accru.

J.D