Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Matériel compact – CNH Industrial : précision de mouvements

Matériel compact – CNH Industrial : précision de mouvements

30 septembre 2016
<span>Matériel compact</span> –  CNH Industrial : précision de mouvements
Bernard d’Angelo, responsable marketing produit de CNH Industrial : « Nous travaillons sur l’amélioration du confort de l’opérateur, de la compacité et des performances des machines, et sur la réduction des coûts de fonctionnement. »

Bernard d’Angelo, responsable marketing produit de CNH Industrial : « Nous travaillons sur l’amélioration du confort de l’opérateur, de la compacité et des performances des machines, et sur la réduction des coûts de fonctionnement. »

« A l’origine, CNH Industrial est un constructeur de grosses machines, rappelle Bernard d’Angelo, responsable marketing produit. Il s’en est inspiré et les a redimensionné pour concevoir des machines urbaines », pelles midi (8-9 t) et chargeuses compactes (800-1 000 l) qui offrent le même confort de pilotage et les mêmes modes de fonctionnement à l’opérateur. Ces machines s’activent sur des chantiers de finition plus que de production (réseaux, VRD…). Les emprises de travaux peuvent être très exiguës et l’environnement de travail y est souvent difficiles : présence des riverains, circulation piétonne et automobile… L’encombrement de la machine, la souplesse et la précision de mouvements y sont essentiel. CNH Industrial s’efforce d’améliorer la compacité de ses engins, le confort de la cabine et leurs performances mais aussi à en réduire les coûts de fonctionnement. La demande des utilisateurs privilégie les performances (levage, cavage) et l’hyper compacité des machines, souligne Bernard d’Angelo : « Deux éléments inconciliables. »*

Le constructeur y répond avec deux types de pelles midi. Un engin ultracompact d’abord, avec déport parallèle sur la flèche, encombrement avant et arrière réduit (CX 75). Un engin un peu plus gros ensuite, avec déport en pied de flèche (CX 80), qui offre davantage de force de levage. Côté confort, pelles et chargeuses sont équipées de cabines spacieuses et largement vitrées. « Sur les pelles midi, sous montons la cabine d’une machine de 15 t (CX 145) », illustre le porte-parole de la marque. A noter encore : côté sécurité, les pelles sur chenilles de la marque embarquent deux caméras à l’arrière et une à l’avant. Ces machines sont aux normes acoustiques, de vibrations et d’émissions en vigueur. Elles vont même parfois au-delà, en matière de nuisances sonores par exemple. Pour ce qui des rejets polluants, l’évolution des moteurs ne s’effectue pas au détriment de leur puissance. Celle-ci détermine en effet la rapidité de déplacement des engins sur pneus. Le fabricant s’efforce aussi de limiter les contraintes de maintenance (régénération quotidienne) avec un système de catalyseur d’oxydation sur les pelles et de particules sur les chargeuses. Avantage : une réduction significative des coûts de fonctionnement.

Le débit des pompes hydrauliques joue un rôle essentiel pour les machines sur chenilles (rapidité de cycle, force de cavage…). Il s’agit de trouver le bon compromis entre puissance et performances, force et précision de travail. CNH a résolu l’équation en optant pour un débit de pompe important, une puissance de moteur en adéquation avec celui-ci et un système de gestion de l’hydraulique high-tech, explique responsable marketing produit. Une approche technologique qui permet d’assurer la souplesse et la sensibilité de mouvement mais aussi la polyvalence du porte-outil ou sa capacité à travailler avec différents accessoires. Aujourd’hui, l’industriel se focalise sur l’augmentation du confort de l’habitacle et des performances de ses pelles, sur la compacité et l’efficacité de ses chargeuses (série F). « Nous avons réduit le volume de notre chargeuse compacte de 25 % en hauteur et en largeur et augmenté sa capacité de levage de 20 % », s’enorgueillit Bernard d’Angelo.

J.D