Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Matériels - Equipements – Expoprotection dévoile ses EPI

Equipements – Expoprotection dévoile ses EPI

5 novembre 2018
<span>Equipements </span> – Expoprotection dévoile ses EPI

Consacré à la prévention et à la gestion des risques, le salon Expoprotection se tient du 6 au 8 novembre à Paris. Plusieurs constructeurs d’équipements de protection individuelle (EPI) y exposent leurs dernières sorties.

La Kaptiv de Base Protection possède un renfort au talon pour un meilleur amorti. (© Base Protection)

Un mois après Préventica, c’est au tour d’Expoprotection de venir animer le secteur de la sécurité. Le salon, qui se déroule du 6 au 8 novembre à Paris, se distingue de son confrère par son espace consacré à la lutte contre la malveillance. Aux côtés des détecteurs de métaux et des caméras de surveillance, on retrouvera tout de même de nombreux fabricants d’équipements de protection individuelle (EPI), chacun y allant de sa petite nouveauté.

Comme de coutume, les chaussures de sécurité comptent de multiples sorties. Dans ce domaine, le contingent italien se révèle particulièrement actif : la société Base Protection a lancé au printemps sa série Kaptiv. La semelle de ces modèles intègre un petit matelas de polymères au niveau du talon. Ce dispositif, baptisé i-daptive, moule l’arrière du pied. Il améliore ainsi la stabilité de l’appui. Par ailleurs, ses propriétés élastiques assurent une meilleure restitution de l’énergie lors de la marche.

Lignes sportives

Son concurrent Innex a mis l’accent sur l’aération avec son produit Oxygen. Celui-ci sera doté d’une semelle qui « produira des mouvements d’air ». On en saura plus lors de sa commercialisation en décembre. Enfin, Bongiorno Antifortunistica a choisi de repenser l’esthétique de toute sa gamme. Un coup de neuf qui s’accompagne de quelques sorties sous la marque Kappa4work, une licence de l’équipementier sportif italien.

La collection Kappa4work de Bongiorno Antifortunistica. (© Bongiorno Antifortunistica)

Cette attention portée à l’esthétique se retrouve chez Gaston Mille. La société française propose depuis le début de l’année une gamme Casualgrip, dont les lignes arrondies se rapprochent des chaussures de course à pied. Quant à la firme canadienne Paragone, elle commercialise des bottes spécialement conçues pour les femmes.

Equipements préventifs

Le gilet de protection Lyne Pro de Perko freinent les mouvements à risque. (© Perko)

Au-dessus de la ceinture, les accessoires se tournent vers la prévention des troubles musculo–squelettiques. Perko a par exemple confectionné le gilet de protection Lyne Pro, dont le tissu élastique freine les mouvements à risque. Le fabricant Iturri va plus loin avec son harnais Laevo. Cet accessoire comporte des jambières au niveau les cuisses. Reliées par le biais d’un système articulé aux sangles qui enserrent le tronc, elles reprennent une partie d’un poids du buste quand l’opérateur se penche en avant.

Les compagnons à la recherche de gant pourront visiter le stand de Safetop Innovative Protection. L’entreprise espagnole présente le modèle Drylux 60-42 destiné la manipulation d’objets gras ou huileux. Son fini granuleux améliore la prise en main et se révèle imperméable à tous les liquides. Le constructeur a également mis sur le marché cet été l’Oxylux 60-80, un équipement tricoté en fibre de nylon et d’élasthanne. Ce mélange de polymères moule la peau. La qualité de la préhension s’en trouve accrue.

En parallèle du ce défilé d’EPI, quelques logiciels émergent autour de l’apprentissage des bonnes pratiques : la société 2J Process a notamment développé un procédé de formation aux situations dangereuses au moyen de casques de réalité virtuelle. Dans la même veine, Osteo Entreprise a imaginé l’application « Bouge Maurice réveil musculaire » dévolue au suivi de l’échauffement des salariés.

M. D.