Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Covid 19 – Pourquoi les constructeurs européens demandent un moratoire sur la norme Stage V

Covid 19 – Pourquoi les constructeurs européens demandent un moratoire sur la norme Stage V

2 avril 2020
<span> Covid 19 <span/> – Pourquoi les constructeurs européens demandent un moratoire sur la norme Stage V

Dans une lettre conjointe envoyée à la Commission européenne, le comité européen des constructeur d’engins de chantier, avec d’autres fédérations professionnelles* demandent un moratoire sur l’application de l’entrée en vigueur des nouvelles normes européennes régissant les émissions d’échappement des motorisations.

Les signataires soulignent que la situation sanitaire actuelle provoque des interruptions complètes de l’approvisionnement en pièces et composants à l’échelle de la planète. Ce fut le cas de la Chine pendant plusieurs semaines et désormais pour d’autres composants en provenance d’Italie et d’autres États membres. En effet, à mesure que la pandémie progresse, de nouvelles interruptions – notamment en raison des blocages imposés par le gouvernement – sont mises en place, en Europe et aux États-Unis. L’argumentation est solide : sans pièces essentielles comme les pneus, les essieux, le circuit hydraulique, l’éclairage ou les équipements électroniques, les fabricants sont dans l’incapacité d’achever la production des machines dans les délais imposés. En conséquence, ils ne pourront pas mettre les machines sur le marché avec les moteurs de transition qu’ils avaient déjà acquis. Comme il ne sera plus possible de les utiliser, ces moteurs devront être mis au rebut, ce qui entraînera des dommages économiques évitables et un gaspillage inutile de matières premières et de ressources.

Riccardo Viaggi, secrétaire général du CECE : «La situation est critique. Un moratoire temporaire doit être accordé, avec des délais reportés jusqu’à ce que la situation puisse être réévaluée ».

Le champ d’application

Selon le règlement, 2020 est l’année de transition pour les moteurs de la phase V dans les gammes de puissance inférieures à 56 kW et supérieures ou égales130 kW et, dès 2021 pour les gammes de puissance de 56 kW à 130 kW. Conformément aux délais fixés par le règlement, la fabrication et l’achat de moteurs de transition sont terminés. Les fabricants de machines ont maintenant jusqu’au 30 juin 2020 pour produire les machines équipés des motorisations idoines et jusqu’au 31 décembre 2020 pour les mettre sur le marché de l’UE. Des délais identiques s’appliqueront en 2021 pour les machines dans des gammes de puissance de 56kW à 130kW. Neutre d’un point de vue environnemental, le moratoire permettrait d’éviter de nouveaux dommages économiques causés par la pandémie de Covid 19 à l’industrie manufacturière et aux emplois.

J-N.O
Photo : L’enjeu est de ne pas produire des matériels avec des motorisations non conformes aux normes européennes régissant les émissions.
*CEMA, EGMF, EUnited Municipal Equipment & Cleaning, Europgen et FEM