Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Covid 19 – Des comités de conciliation pour accélérer le relance des chantiers

Covid 19 – Des comités de conciliation pour accélérer le relance des chantiers

15 avril 2020
<span> Covid 19 <span/> – Des comités de conciliation pour accélérer le relance des chantiers

Les premiers comités de conciliation seront installés. Leur mission : répondre aux besoins « vitaux » de notre pays et relancer les chantiers.

A l’instar de leur homologues des autres régions, les entreprises de Travaux Publics d’Auvergne-Rhône-Alpes, ont la volonté de reprendre leurs activités. Là où il subsiste des obstacles, et ils sont nombreux, elles en appellent au Préfet pour contribuer à les soulever. C’est d’ailleurs le rôle qui leur a été confié par le Gouvernement. Parallèlement à la publication du guide des préconisations sanitaires pour la reprise de l’activité dans le BTP validé par les Ministères de la Santé et du Travail, une circulaire ministérielle diffusée aux préfets de région et de département précise leur responsabilité. Un rôle central leur revient dans les semaines à venir pour la reprise de l’activité des travaux publics. Les préfets sont plus particulièrement chargés de coordonner la relance des travaux publics dans chaque département en mobilisant l’ensemble de la filière : les maîtres d’ouvrage dont les collectivités locales de toutes tailles, les industriels et les acteurs de la distribution. Chaque comité de conciliation installé, doit apporter des solutions au cas par cas. Ce comité permettra à l’ensemble des acteurs de la filière de poser leurs questions et de faire part de leurs difficultés : mise en œuvre des recommandations sanitaires, hébergement et restauration des professionnels, application du droit du travail.

Appels d’offres

Leur priorité sera d’assurer dans un premier temps la réponse aux besoins « vitaux » de la nation (bon fonctionnement des services publics, infrastructures de transport nécessaires pour garantir les flux relatifs à l’alimentation, distribution d’énergie…). Dans un deuxième temps, ils contribueront à la relance des chantiers dont la réalisation a été interrompue. Pour rappel, un premier comité local fédérant tous les acteurs des travaux publics dans chaque département doit se réunir au plus tard avant demain.
Parallèlement, le lancement de nouveaux appels d’offre est jugé indispensable pour assurer la survie des entreprises. Il y a urgence à réactiver la chaîne de la commande publique locale fortement ralentie, de nombreux services étant pertubés, alors que les décisions de reprise des chantiers sont très attendues. Dans ce contexte, le décalage du second tour des élections municipales dans un certain nombre de communes ou l’impossibilité d’installer les conseils municipaux élus au premier tour constitue un facteur aggravant. Tout doit être mis en œuvre pour assurer la continuité des collectivités locales. Le lancement de nouveaux appels d’offres est d’autant plus indispensable que la survie des TPE et PME dans les prochains mois est compromise.

Pierre Berger, Président de la FRTP Auvergne-Rhône-Alpes : « Nous attendons des collectivités locales un soutien sans faille dans cette période, sans quoi beaucoup de nos entreprises ne survivront pas à la crise.»

J-N.O

Photo