Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Matériels - Constructeurs –Ventes de matériels de chantier orientées à la hausse pour 2018

Constructeurs –Ventes de matériels de chantier orientées à la hausse pour 2018

12 février 2018
<span>Constructeurs</span> –Ventes de matériels de chantier orientées à la hausse pour 2018

« Tous les voyants sont au vert pour les ventes de matériels de BTP », annonce le Seimat*. Cette année, l’organisation professionnelle table sur une progression comprise entre 4,1 et 8 %. Celle-ci devrait se poursuivre dans les 4 ou 5 ans à venir et culminer avec un pic d’activité attendu pour 2019 ou 2020.

 L’an passé, les effets du dispositif de sur-amortissement Macron et de la reprise de l’activité dans le bâtiment (+ 4,7 %) et les travaux publics (+2.5%) se sont conjugués pour inciter les entreprises de travaux à investir dans leur parc de machines, analyse le Seimat.

Les ventes des constructeurs ont sensiblement progressé. Tous les segments sont repartis à la hausse : le matériels de terrassement (+ 15 %), compacts (+ 22 %), routiers (+ 20 %), de fabrication du béton (+ 46 %), de manutention et de levage (+ 12 %)

Précision de l’organisation professionnelle, les industriels n’ont pas utilisés le dispositif fiscal pour surinvestir : « Les achats sont raisonnés, réalisés pour reconstituer le parc machine. »

Forte demande de pelles midi…

Dans le détail, les chiffres montrent qu’il s’est écoulé 4 754 engins de terrassement l’an dernier. Deux familles de machines enregistrent des progressions supérieures à la moyenne : les pelles sur chenilles supérieures à 12 tonnes (+ 16 % à 2 231 unités) et celles sur pneus de plus de 11 tonnes (+ 25 %), dont les ventes ont été dynamisées par les travaux engagés dans les grandes métropoles et les chantiers du Grands Paris. Dans cette catégorie, le Seimat prévoit une hausse des ventes de 9 % à 5 200 exemplaires cette année.

… et mini

 16 932 machines compactes se sont vendues l’an passé, dont 68 % de mini-pelles. Il s’en est écoulé 11 574 unités, un chiffre proche du pic de 2007 (11 676). En sensible progression (+ 29 % à 4 321 exemplaires), les investissements des loueurs sont venus soutenir les ventes, mais celles-ci l’ont également été par les autres réseaux, commente le Seimat. Dans cette catégorie des matériels, il table sur une nouvelle augmentation des transactions de +4% à 17 600 unités en 2018.

Matériel routier, de béton, de manutention et de levage sur une courbe ascendante

Du côté des engins routiers et de compactage, 13 818 machines ont été écoulées : 2 808 compacteurs à rouleaux, 170 finisseurs, 10 840 pilonneuses et plaques vibrantes. Cette année, les ventes devraient gagner un point à 14 000 unités.

Pour l’essentiel, les matériels de fabrication du béton sont représentés par les bétonnières portées. Il s’en est écoulé 1 203 exemplaires l’an dernier et les ventes devraient augmenter de 3 % en 2018.

S’agissant des engins de manutention et de levage enfin, le Seimat prévoit des ventes de nacelles élévatrices et de chariots télescopiques en hausse de 5% à 14 100 unités.

*Syndicat des entreprises internationales de matériels de travaux publics, mines et carrières, bâtiment et levage.

J.D