Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Carrières – Foreuses et scies à fil en action

Carrières – Foreuses et scies à fil en action

10 novembre 2016
<span>Carrières</span> – Foreuses et scies à fil en action
Bertrand Tardy, responsable de la division forage d’Atlas Copco : « Les scies à fil doivent être assez puissantes pour pouvoir découper des blocs de forte densité. »

Bertrand Tardy, responsable de la division forage d’Atlas Copco : « Les scies à fil doivent être assez puissantes pour pouvoir découper des blocs de forte densité. »

Dans les carrières de pierres de taille ou de roches ornementales, l’extraction s’effectue par découpage au fil diamanté ou sciage à la haveuse. Le découpage au fil diamanté ou électrolytique est utilisé pour découper de grandes pans de roches. Ces pans doivent d’abord être percées à la verticale et à l’horizontal à la foreuse et au perforateur pour y passer le câble. Des haveuses rouilleuses peuvent remplacer la scie à fil, elles sont équipées de têtes rotatives qui réalisent des sciages horizontaux (havage) et verticaux (rouillage).

A côté du secteur du minage-forage, Atlas Copco intervient sur ce « marché de niche », rappelle Bertrand Tardy, responsable de la division forage d’Atlas Copco. Dans ces carrières, les techniques de minage cèdent la place à l’abattage manuel et, de plus en plus, mécanisé. Sur des exploitations dont la productivité est limitée et où le taux de rebut atteint 80 à 90 %, les exploitants peinent à investir et plus encore à réinvestir dans les machines ad hoc, foreuses en lignes de pied et scies à fil ou haveuses. Une quinzaine de machines sont commercialisées tous les ans dans l’hexagone. Ces machines doivent être assez puissantes pour découper des blocs de forte densité, exempts de failles et de défauts.

Atlas Copco, qui commercialise un modèle de scie à fil (Speedcut 100) et des foreuses en lignes de pied (Roc Buggy, Speedroc D30) a présenté au salon Bauma la dernière-née de la gamme (Speedroc 2F). Points forts de cet engin monté sur une pelle Doosan ? « Un temps de positionnement rapide, une interface outil-porteur soignée, une faible consommation de carburant et la rapidité de foration horizontale et verticale, sans oublier la possibilité de forer des trous à huit centimètres du sol », énumère Bertrand Tardy. Atlas Copco ne possède pas encore de haveuse dans sa gamme mais elle réfléchit à la possibilité d’acquérir une société spécialisée.

J.D