Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - Carrières – Eclateurs hydrauliques : une solution à étudier

Carrières – Eclateurs hydrauliques : une solution à étudier

8 novembre 2016
<span>Carrières</span> – Eclateurs hydrauliques : une solution à étudier

Alternative à l’abattage à l’explosif de roches dures en primaire (calcaire, granit…) mais surtout au BRH en secondaire pour la fragmentation de blocs, l’éclateur hydraulique a aussi ses adeptes. Sous la marque Darda, Brokk vient d’en fournir aux Carrières du Hénaut, en Belgique. Sur le principe, il s’agit d’un vérin équipé de deux contre-coins et d’un coin mobile à l’avant, explique Michel Sanz, président de Brokk. Alimenté par une centrale hydraulique déportée (thermique, pneumatique ou électrique), l’outil est glissé dans un trou (35 à 50 mm de diamètre, 2 m et plus de profondeur) ou sur une ligne de trous (jusqu’à cinq éclateurs) percée à la foreuse sur une veine ou sur un bloc. Le coin pousse sur les contre-coins et la ou le fait éclater. Le rendement de cette méthode est lié à la dureté de la roche ou à la taille du bloc, à sa fissuration et aux nombre de vérins, indique le patron de Brokk. Principaux avantages de cette « solution d’éclatement contrôlé et sécurisé », selon lui : la facilité d’utilisation (manuelle) et le faible coût d’entretien (graissage seul), la puissance (jusqu’à 413 t de poussée) et la possibilité de guider le sens de la fissure.

J.D