Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Matériels - BTP – Vinci en progression

BTP – Vinci en progression

9 février 2017
<span>BTP</span> – Vinci en progression

Une performance d’ensemble remarquable avec chiffre d’affaires (C.A) consolidé qui s’est stabilisé, un résultat opérationnel et un résultat net en fortes progressions et un cash-flow libre qui s’est maintenu à un niveau élevé. C’est ainsi que Vinci résume son exercice 2016.

Le C.A s’est replié de 1,2 % à 38,1 milliards d’euros. Stable à structure réelle et en très léger recul à périmètre constant, le C.A réalisé en France s’est élevé à 22,4 milliards. A l’international, il a cédé de 2,8 % à structure réelle (- 3 % à structure comparable) à 15,7 milliards, soit 41 % du C.A total. Le résultat opérationnel courant a augmenté de 10 % à 4,2 milliards et le résultat net part du groupe de 16,2 % à 2,37 milliards d’euros. Le cash-flow libre, 2,95 milliards, s’est maintenu à un niveau proche de celui de 2015 (3 milliards).

Le C.A de la branche « contracting » (Vinci Energies, Eurovia, Vinci Construction) a diminué de 3,4 % à 31,5 milliards. A périmètre et changes comparables, la baisse (-3,8 %) est nettement moins prononcée qu’en 2015, ce qui confirme la tendance à la stabilisation de l’activité qui s’était dessinée ces derniers mois, commente l’entreprise. Le C.A du pôle « concessions » a augmenté quant lui de 8,5 % à 6,3 milliards à structure réelle (+ 6,5 % à structure comparable).

Quid des perspectives ? Vinci table sur une nouvelle progression de son chiffre d’affaires consolidé, de son résultat opérationnel et de son résultat net]. Dans les concessions, le C.A devrait croître à un rythme un peu moins soutenu qu’en 2016. « Dans le contracting, indique l’entreprise, 2017 devrait être l’année du retour à la croissance du chiffre d’affaires, avec une légère reprise attendue en France. A l’international, l’évolution des prix du pétrole et des matières premières restera un facteur déterminant de l’évolution de l’activité. Dans ce contexte, précise-t-elle, la priorité reste donnée à la poursuite de l’amélioration des marges. »

J.D

Crédit photo : Hussor