Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Marchés, Matériels - A LA UNE Ficime : avis de grand bleu pour le 2nd semestre

A LA UNE Ficime : avis de grand bleu pour le 2nd semestre

2 août 2018
<span> A LA UNE </span> Ficime : avis de grand bleu pour le 2nd semestre

Le dernier baromètre de la Ficime, publié le 16 juillet dernier, annonce un ciel dégagé dans son périmètre. Les perspectives d’activité des entreprises internationales de la mécanique et de l’électronique soulignent en effet une accélération de la croissance au second semestre. Après une première moitié d’année 2018,  globalement soutenue par une conjoncture économique favorable.  

 

Hausse de l’activité des secteurs liés à l’investissement (B to B)

Bilan du 1er semestre 2018 : + 3,3 %

Perspectives pour le 2nd semestre 2018 : + 4 %

 

Hausse globale des secteurs liés à la consommation (B to B to C)

Bilan du 1er semestre 2018 :   + 3,8%

Perspectives pour le 2nd semestre 2018 : + 5,5%

 

Pour les secteurs liés à l’investissement, les perspectives sont particulièrement favorables dans le domaine des machines d’emballage et de process (+5%), de l’outillage professionnel électroportatif et espaces verts (+6%), des moteurs industriels (+5%)et, surtout, des matériels de BTP et manutention. Pour ces derniers, les importateurs et distributeurs envisagent une progression de leur chiffre d’affaires de 10 %, l’activité économique restant bien orientée. Environ 2/3 des entreprises anticipent une hausse de leur carnet de commande au cours du second semestre.

Rappelons qu’au 1er semestre 2018 l’activité des entreprises de matériels de BTP et manutention a enregistré une hausse de 8,5 % en valeur. Portées par une bonne conjoncture du BTP, le secteur s’organise pour profiter d’un climat des affaires, lui aussi, quasi caniculaire.

 

Photo :

Alain Rosaz, président de la Ficime : « Les projections macroéconomiques de la Banque de France indiquent la poursuite de l’effort d’investissement des entreprises pour 2018 à un niveau supérieur à celui de la croissance du PIB. Ces investissements ont et vont continuer à profiter directement à nos secteurs d’activité qui pour la plupart vont progresser en 2018. Des mesures complémentaires (comme la transformation du CICE en allègements de cotisations sociales) devraient permettre à cette hausse de durer dans le temps. »