Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Véhicules industriels – La SMPT opte pour une aspiratrice montée sur un châssis Arocs

Véhicules industriels – La SMPT opte pour une aspiratrice montée sur un châssis Arocs

13 février 2017
<span>Véhicules industriels</span> – La SMPT opte pour une aspiratrice montée sur un châssis Arocs
Le porteur Arocs 3251 8x4 a été configuré à partir d’un cahier des charges de l’exploitant

Le porteur Arocs 3251 8×4 a été configuré à partir d’un cahier des charges de l’exploitant

Spécialisée dans les travaux de réseaux, la SMPT a investi dans une aspiratrice RSP pour travailler sur les réseaux enterrés. Créée en 1946, la Société Malouine de Pavage et de Terrassement (SMPT) emploie aujourd’hui 80 personnes entre son siège social de Saint-Malo et ses agences de Rennes, Vitré et Vannes.

Son domaine d’expertise : les réseaux divers et les aménagements urbains. Son portefeuille d’activités regroupe l’effacement des réseaux, l’éclairage public et l’illumination, le forage dirigé, le pavage et l’installation de bordures, le téléphone et la télédistribution, l’eau potable et le gaz, les lignes basses et hautes tension souterraines. Son parc compte 15 camions et 30 utilitaires, en location longue durée avec des contrats d’assistance et d’entretien.

Configuration « sur mesure »

Carrossé par la société allemande RSP, l’Arocs 3251 8×4 Tridem de Mercedes Benz se distingue par sa configuration inédité. Sa pompe – type ESE 32/10-DV-K – à double turbine peut en effet aspirer jusqu’à 42 000 m3 par heure. Autre signe distinctif, sa benne basculante de 10 m3 intégrée, sa double turbine, son bras dynamique de 6 mètres et son moteur hydraulique en bout de bras radiocommandé.

Il s’agit d’un véritable atelier de travail autonome, capable décohésionner, aspirer, charger et transporter les matériaux. Un process qui permet de travailler de manière précise, tout en diminuant les dommages inhérents à de telles activités et en limitant largement la pénibilité d’un travail où le recours aux finitions manuelles était hier un passage obligé. Parmi les critères de choix de l’exploitant, la prise de mouvement directe en sortie de boîte du porteur. Explication : ce dispositif est indispensable pour monter aisément un tel équipement.

J-N.O

Photo: le bras de 6 mètres, qui peut aspirer jusqu’à 42 000 m3/l’heure, concourt à la réduction de la pénibilité au travail.