Suivez-nous :         application      kit média      
Accueil - Marchés - Véhicules industriels – Mega dans l’orbite de Benalu

Véhicules industriels – Mega dans l’orbite de Benalu

2 octobre 2017
<span>Véhicules industriels</span> – Mega dans l’orbite de Benalu

Après avoir changé de président avant l’été – Renaud Sueur a succédé à André Lebrun à la tête du groupe –, Benalu a annoncé l’acquisition de la société polonaise Mega à la rentrée.

Spécialisée dans la conception et la fabrication de bennes en acier et en aluminium pour semi-remorques, remorques et porteurs, cette société, qui possède une usine à Nysa, à 70 km de Wroclaw, a réalisé un chiffre d’affaires de 19,2 millions d’euros l’an passé avec près de 300 salariés.

L’entreprise détient des parts de marché significatives dans les pays d’Europe de l’Est et en Scandinavie. Bien situé pour servir ces deux zones, son unité de production présente un potentiel de développement qualifié de très important.

Avec cette acquisition, Benalu espère consolider sa position de leader européen de la production de véhicules pour le transport de vrac solide, notamment sur le segment des véhicules de gros tonnage (semi-remorques, porteurs gros tonnage) pour le transport de vrac solide.

« Cette acquisition représente en effet une fantastique opportunité de développement pour le groupe Benalu sur les marchés d’Europe de l’Est en forte croissance, commente Renaud Sueur, son président Elle amène également un parfait complément à notre empreinte industrielle en Europe. C’est toujours un motif de grande satisfaction de pouvoir réaliser une acquisition pleinement en ligne avec la stratégie de développement du groupe que l’on dirige. »

Cette même stratégie conduit le groupe à faire évoluer le positionnement de sa filiale Bennes Marrel. Renaud Sueur précise : « La gamme des véhicules bennes semi-remorques acier ou mixtes de Bennes Marrel a connu ces trois dernières années un essor spectaculaire. Cette gamme est ainsi devenue la principale production du site historique de Bennes Marrel à Andrézieux-Bouthéon. »

Décision a donc été prise « de spécialiser le site d’Andrézieux-Bouthéon sur la production de bennes semi-remorques, de bennes rondes pour porteur (bennes Guillaume notamment) et de bennes export de gros tonnage. » Conséquence : l’arrêt progressif de la production de petites bennes pour porteur depuis le mois de juillet.

J.D