Suivez-nous :         kit média      
Accueil - Marchés - Travaux publics – La FRTP Rhône-Alpes approuve le plan de soutien à l’investissement

Travaux publics – La FRTP Rhône-Alpes approuve le plan de soutien à l’investissement

15 juin 2015
<span>Travaux publics</span> – La FRTP Rhône-Alpes approuve le plan de soutien à l’investissement

La Fédération régionale des travaux publics (FRTP) du Rhône-Alpes se dit satisfaite du Plan de soutien présenté dernièrement par le Préfet de région dans le cadre d’une Conférence régionale de l’investissement public.

La fédération professionnelle se réjouit notamment du lancement de deux outils de simplification. A commencer, le 15 juin, par l’ouverture d’un portail à la Caisse des Dépôts et Consignations, lequel doit faciliter la mise en œuvre du prêt à taux zéro pour remboursement anticipé du FCTVA. Les collectivités territoriales pourront y inscrire leurs projets d’infrastructures. Expérimenté en Aquitaine, le Certificat de projets pourrait également être testé en Rhône-Alpes. Cet outil recense les formalités juridiques, administratives et techniques préalables au démarrage des chantiers. « Ces annonces sont positives et montrent que les pouvoirs publics ont pris la mesure du risque lié au sous-investissement. (Elles) donnent un signal fort aux collectivités territoriales et contribuent à créer un choc d’investissement pour 2016. L’important maintenant est d’aller vite », a commenté Jean-Marc Cornut, président de la FRTP Rhône-Alpes. Un chiffre atteste de cette urgence : les travaux publics Rhône-Alpins ont vu chuter les appels d’offres de 30% au premier trimestre, par rapport à la même période de l’an passé. Lors de la Conférence régionale de l’investissement public, le président de la FRTP avait insisté sur la nécessité d’accélérer les projets existants et d’en faire émerger de nouveaux. Il avait insisté aussi sur la nécessité de lancer sans délai le contrat de Plan Etat-Région (460 millions d’un côté, 320 de l’autre) et le Plan de relance autoroutier Rhône-alpin « sous réserve que les 2 centimes de TIPP soient fléchés de façon pérenne vers l’Agence de financement des infrastructures de transport de France. »